1 min de lecture Société

Arnaque : qu’est-ce que le "rip deal" ?

Deux hommes viennent d'être écroués pour avoir tenté d'arnaquer un industriel alsacien selon la technique de "rip deal". En quoi consiste cette arnaque ?

Des billets de banque (illustration)
Des billets de banque (illustration) Crédit : Flickr CC
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

En juin dernier, un industriel alsacien est contacté par une société d'investissements lui proposant l'achat de 600 scooters pour la somme de 1,8 million d'euros. Mis en confiance par le site Internet qui semble sérieux, l'industriel accepte un premier rendez-vous puis un deuxième

Lors de celui-ci, il est prévu que l'intermédiaire paie un acompte de 200.000 euros et qu'en échange, l'industriel verse une commission de 100.000 euros. Mais l'industriel s'aperçoit que les billets ont l'air faux, ce qu'il fait remarquer à son interlocuteur. Ce dernier fuit alors précipitamment les lieux en laissant la sacoche de faux billets sur la table. Deux hommes viennent d'être écroués pour cette affaire.

La technique du "rip deal", c'est ça, une transaction incluant souvent de gros montants dans l'immobilier, les monnaies virtuelles ou encore les bijoux. Des particuliers vendeurs sont contactés par des faux acheteurs qui leur donnent rendez-vous dans un lieu prestigieux afin d'inspirer confiance. 

Un double tiroir pour échanger l'argent

Une fois en face à face, les faux acheteurs ne discutent pas le prix de la vente et ne demandent pas à voir le bien mais proposent au vendeur de faire passer une partie de la transaction en dessous-de-table, souvent pour des raisons fiscales.

À lire aussi
Un bureau de tabac (illustration). amende
Payer ses impôts chez le buraliste : 5 questions pour comprendre

Si le vendeur accepte, c'est là que l'arnaque va pouvoir être mise en place. Un nouveau rendez-vous est fixé afin de finaliser la transaction. Les faux acheteurs arrivent avec une valise soit directement remplie de faux billets soit, technique plus subtile, de vrais billets qu'ils exposent au vendeur avant de poser l'argent sur ce qui est appelée une table à "rip deal", possédant un système de double tiroir permettant d'échanger l'argent avant de le remettre au vendeur.

Une fois l'arnaque effectuée, les victimes hésitent souvent à porter plainte, ayant elles-mêmes accepté une transaction illégale. Les arnaqueurs sont très mobiles, ce qui rend difficile leur recherche et nécessite une forte coopération entre les différents services de police. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers Arnaque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants