2 min de lecture Connecté

"Vous avez visité un site porno" : que faire face à une arnaque à la webcam ?

Les autorités mettent en garde contre une recrudescence des tentatives d'escroqueries basées sur un chantage à la webcam.

Une personne utilisant un ordinateur (illustration)
Une personne utilisant un ordinateur (illustration) Crédit : BULENT KILIC / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le chantage à la webcam signe un retour remarqué sur le Web français. Depuis le début de l'année, une vaste campagne d'escroquerie menaçant de révéler à l'entourage des victimes des accès supposés à des sites pornographiques a ciblé des milliers d'internautes français. Sur les 10.000 signalements reçus par l'Office centrale de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLTIC) depuis début janvier, "80% ont trait à cette arnaque", a fait savoir à l'AFP François-Xavier Masson, patron de l'OCLTIC.

Cette escroquerie peut prendre plusieurs formes. Un message est envoyé est envoyé sur la boîte mail de la victime assorti d'une menace : "J'ai intercepté vos mots de passe", "vous avez visité un site porno", "500 euros est un juste prix pour nos petits secrets". Le prétendu hackeur propose ensuite une adresse où payer en bitcoin "sous 48 heures" sinon il enverra les enregistrements "à tous vos contacts". La rançon réclamée peut aller de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros.

Il ne faut évidemment jamais s'acquitter de ce montant. Ces tentatives d'arnaques resteront inoffensives si les victimes ne répondent pas. Pour les effrayer, les cyber escrocs n'hésitent pas à écrire avec leur propre adresse mail et à dévoiler l'un de leurs mots de passe, prévient le dispositif gouvernemental Cybermalveillance.

Ces méthodes, que l'on appelle communément "sextorsion", visent seulement à escroquer les internautes crédules. Elles ont notamment inspiré la série dystopique de Netflix Black Mirror dont l'un des épisodes met en vedette un adolescent piégé par des pirates via sa webcam.

>
Black Mirror | Shut Up and Dance | Season 3/Ep 3 | Trailer
À lire aussi
Le Global Seed Vault, un coffre-fort géant de 256 mètres carrés qui stocke depuis 2008 des millions de semences. Connecté
Norvège : un coffre-fort de glace pour protéger toutes nos données informatiques

Si les informations mises en avant par les cybercriminels peuvent sembler crédibles, c'est parce qu'il n'est pas très compliqué pour eux de les obtenir. De nombreuses adresses de messagerie circulent sur Internet et des fichiers d'adresses et de mots de passe compromis sont régulièrement revendus entre pirates pour mener des escroqueries.

Vous pouvez rapidement vérifier si les votre en font partie sur le site HaveIBeenPawned. Et les pirates peuvent facilement jouer sur l'affichage de l'adresse de l'émetteur pour faire croire qu'il s'agit de la votre.

Que faire si vous recevez ces messages ?

Les internautes confrontés à ces types de mails malveillants ne doivent donc jamais payer, ni même répondre. Il faut seulement signaler le message sur Pharos, la plateforme du ministère de l'Intérieur chargée de traquer les contenus illicites sur Internet. Il faut ensuite en parler autour de soi, afin de sensibiliser ses proches.

Il est aussi préconisé de vérifier ses mots de passe et de les changer le cas échéant. Quant aux personnes qui auraient versé de l'argent aux escrocs, ils peuvent déposer plainte au commissariat de police en fournissant des preuves. Et pour couper court à tout soupçon, il est toujours possible de coller un post-it sur la webcam de son ordinateur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Cybersécurité Arnaques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants