1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alpes-Maritimes : un homme suspecté d'homicide recherché, les habitants confinés
1 min de lecture

Alpes-Maritimes : un homme suspecté d'homicide recherché, les habitants confinés

Dans la commune de Gréolières, un homme est suspecté d'avoir tué une femme mais également tiré sur un gendarme dimanche 19 juillet. L'homme est toujours recherché et un important dispositif a été mis en place.

Un gendarme (illustration)
Un gendarme (illustration)
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Une homme suspecté d'homicide recherché dans les Alpes-Maritimes
01:12
Charlotte Diry & AFP & Etienne Baudu

Ce lundi 19 juillet, un homme de 33 ans est recherché par la gendarmerie sur la commune de Gréolières, dans les Alpes-Maritimes. Il est suspecté d'avoir tué d'une balle dans la tête une femme de 32 ans, au Plan-de-la-Tour, une commune surplombant le golfe de Saint-Tropez, dans le Var. L'homme aurait également, tiré un gendarme, mais reste pour le moment, introuvable. 

"Des enquêteurs se sont présentés (dimanche) pour auditionner une personne suspectée d'être impliquée dans un homicide dans le Var. Au début, l'homme a accepté mais il a ensuite refusé d'être auditionné et s'est retranché dans sa maison", selon une source proche de l'enquête. Les forces d'élite du GIGN d'Orange (Vaucluse) se sont alors déployées dans le village et l'homme a tiré sur un gendarme dans la soirée, "mais sans le blesser", d'après cette même source.

Un important dispositif a été mis en place. 150 gendarmes sont désormais mobilisés et des forces du GIGN parisien venues en renfort. Les 600 habitants de la commune sont appelés à rester chez eux, sauf en cas de situation urgente. Les gendarmes conseillent également d'éviter le secteur afin de ne pas perturber l'opération en cours.

"A Gréolières, les commerces sont fermés, mais nous pouvons circuler dans le village. On ne peut pas utiliser le terrain d'atterrissage pour les parapentes car il y a un hélicoptère de la gendarmerie, deux hélicoptères militaires et des camions de gendarmes", a précisé un employé de l'école de parapente du village, Olivier Martinez.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/