1 min de lecture Faits divers

Agression filmée d'une jeune fille à Nancy : quatre adolescentes en garde-à-vue

Une jeune fille assise sur un banc de Nancy a été giflée et humiliée par un groupe d'adolescentes. Une agression filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux.

Agression d'une jeune fille filmée à Nancy
Agression d'une jeune fille filmée à Nancy Crédit : Capture d'écran / Soutien à cette jeune fille harcelée (DR)
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Depuis samedi 20 septembre, une vidéo scandalise les réseaux sociaux. Sur les images, on peut voir une jeune fille vêtue de rose, assise sur un banc public du Parc de la Pépinière à Nancy, prise à partie par un groupe d'adolescentes qui l'encercle. Elle est insultée, humiliée et giflée à plusieurs reprises

L'une des personnes dans le groupe des agresseurs filme la scène sur son téléphone portable le 10 septembre ; une vidéo de 2 min 40 est publiée sur les réseaux sociaux et devient rapidement virale. 

Les internautes soutiennent la victime

Mais les internautes n'ont que très peu goûté l'humour de cette bande. La meneuse du groupe, qui se met en scène en train de gifler la victime, a vu son nom dévoilé sur les réseaux sociaux. De nombreuses pages sur Facebook  ont été créées en soutien à la jeune fille agressée.

La victime, une fluette jeune fille de 20 ans, est "atteinte d'un léger handicap mental", rapporte le quotidien l'Est Républicain.

À lire aussi
La police a surprise, lundi 9 décembre, une fillette achetant de la drogue pour sa mère à Mulhouse. faits divers
Mulhouse : elle envoie à plusieurs reprises sa fille de 7 ans lui acheter de la drogue

Une plainte a été déposée et quatre adolescentes ont déjà été placées en garde à vue. La plupart sont mineures, âgées de 15 à 17 ans, à l'exception d'une, âgée d'à peine 18 ans.

Il leur est reproché des "violences volontaires commises en réunion, avec captation et diffusion d’images à l’insu d’une victime qui plus est, présentant un léger handicap", rapporte l'Est républicain.

Le groupe d'agresseurs ne connaissaient apparemment pas leur proie. Les auditions se sont poursuivies samedi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Réseaux sociaux Facebook
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants