2 min de lecture Jérôme Kerviel

Affaire Kerviel : quelles conséquences possibles après le témoignage de Nathalie Le Roy ?

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La commandante de police auparavant en charge du scandale financier a livré un témoignage mettant en cause la Société Générale. Des propos cruciaux, qui émanent d'un personnage au cœur de l'enquête.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Le témoignage de Nathalie le Roy relance l'affaire Kerviel Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff
et Jean-Alphonse Richard

C'est une sortie qui fait grand bruit. Selon Mediapart, la commandante de police chargée de piloter l'affaire Kerviel à la brigade financière en 2008 et en 2012 a été convoquée par le juge d'instruction, Roger Le Loire, le 9 avril 2015. Elle a alors livré un témoignage accablant contre la Société Générale, qui pourrait bouleverser les suites de l'enquête. Nathalie Le Roy raconte qu'elle avait cru d'emblée en 2008 à l'implication de Jérôme Kerviel avant de remettre progressivement en question sa première impression. Certains actes de procédure interpellent en effet l'enquêtrice.

Le débuts des ennuis pour la Société Générale ?

Un ancien salarié de la Société Générale aurait en effet prévenu sa hiérarchie des opérations risquées menées par Jérôme Kerviel, et ce un an avant que l'affaire éclate au grand jour. Avertissement sans suite, puisque la banque aurait gardé secrets ces premiers signaux d'alerte.

Jérome Kerviel avait eu un entretien enregistré avec ses supérieurs après les faits. Problème : l'enregistrement audio des conversations reste introuvable dans sa version intégrale. L'affaire comporte d'autres zones d'ombre, telles que l'absence d'expertise sur le montant exact des pertes de la Générale pour savoir si celles-ci étaient bien liées aux opérations Kerviel. Les propos de témoins auraient été oubliés, certains scellés jamais examinés, et ce alors que la banque en aurait eu connaissance.

Un pavé dans la mare avant un nouveau procès début 2016, la banque réagit

Le nouveau rebondissement dans l'affaire qui avait fait scandale relance en tout cas la polémique. Le témoignage émane en effet d'une personne au cœur de l'enquête, et va entraîner d'autres convocations chez le juge qui instruit la plainte pour escroquerie au jugement.

À lire aussi
Le siège de la Société Générale à La Défense (archives) justice
Affaire Kerviel : la cour d'appel donne raison à la Société générale

Dans tous les cas de figure, l'affaire n'est pas terminée, en particulier pour l'ancien trader. Condamné en première instance à trois ans de prison ferme près de 5 milliards d'euros de dommages et intérêts, son procès civil en appel s'ouvrira en janvier 2016. Dans un communiqué publié ce lundi, la Société Générale "s'étonne des déclarations" de Nathalie Le Roy, rappelant que plusieurs décisions de justice ont "toutes reconnu la culpabilité pénale exclusive de Jérôme Kerviel" à la suite d'une instruction approfondie menée par deux juges indépendants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jérôme Kerviel Société Générale Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants