2 min de lecture Faits divers

Affaire Fiona : le procès troublé par le témoignage ahurissant d'une médium

Ce témoin surprise assurait savoir où était enterré le corps de la petite Fiona, vraisemblablement tuée sous les coups de sa mère Cécile Bourgeon et de son beau-père Berkane Makhlouf.

Maître Marie Grimaud, l'avocate d'une des parties civiles au procès de l'affaire Fiona
Maître Marie Grimaud, l'avocate d'une des parties civiles au procès de l'affaire Fiona
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

La cour d'assises du Puy-de-Dôme a été le théâtre d'un événement peu banal. Mercredi 16 novembre, pour le troisième jour du procès de la mère de la petite Fiona et son ancien compagnon, accusés d'avoir porté des coups entraînant la mort de la fillette, un témoin-surprise a été appelé à la barre. Débutant son témoignage vers 17h30, cette femme brune de 47 ans s'est présentée comme étant une médium. Elle a ensuite expliqué à la cour que l'enfant de cinq ans, dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, l'avait "contactée dès le début de l'affaire" pour lui livrer des indices sur l'emplacement de sa sépulture. 

Fiona "m'a dit qu'elle avait touché de la drogue et (que sa mère et son ancien compagnon) l'avaient frappée", a-t-elle expliqué aux jurés. Et de poursuivre : "Elle m'a parlé des lieux" où elle aurait été ensevelie. "Elle m'a dit que c'était l'autre lac, pas celui d'Aydat" où les fouilles se sont concentrées, a ajouté la radiesthésiste. Elle assure s'être elle-même rendue sur place en 2013 avec son mari, puis avoir donné des éléments à la police judiciaire, qui lui a répondu au téléphone d'arrêter "de les faire ch...".

Vous avez fait perdre à une cour d'assises plusieurs heures !

Marie Grimaud, avocate des parties civiles
Partager la citation

Persuadée de la véracité de ses propos, cette stupéfiante témoin a voulu convaincre la cour de sa bonne foi, affirmant ne pas avoir "envie d'être médiatisée" et faire la démarche de témoigner uniquement pour "la petite Fiona". Elle précise aussi que "c'est une amie de Perpignan qui a contacté l'avocate" Marie Grimaud, qui avait demandé un peu plus tôt à la cour d'examiner son témoignage.

À lire aussi
Un avis de recherche après la disparition de Tiphaine Véron, au Japon Japon
Disparition de Tiphaine Véron au Japon : les nouvelles recherches n'ont rien donné

Furieuse d'avoir été ainsi manipulée, maître Marie Grimaud, qui représente l'association Innocence en danger, s'est exclamée : "Vous avez fait perdre à une cour d'assises plusieurs heures. Vous entravez la justice et vous faites perdre du temps ! " À ces mots, la médium s'est effondrée à la barre, semble-t-il victime d'un malaise. Elle a ensuite été évacuée sur un fauteuil roulant. L'avocat général a indiqué qu'il verrait avec le parquet général des suites à donner à ce couac.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Puy-de-Dôme Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785824479
Affaire Fiona : le procès troublé par le témoignage ahurissant d'une médium
Affaire Fiona : le procès troublé par le témoignage ahurissant d'une médium
Ce témoin surprise assurait savoir où était enterré le corps de la petite Fiona, vraisemblablement tuée sous les coups de sa mère Cécile Bourgeon et de son beau-père Berkane Makhlouf.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-fiona-le-proces-trouble-par-le-temoignage-ahurissant-d-une-medium-7785824479
2016-11-17 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/q63vUxhyKmrKEj1jqsQx9A/330v220-2/online/image/2016/1116/7785815708_maitre-marie-grimaud-l-avocate-d-une-des-parties-civiles-au-proces-de-l-affaire-fiona.jpg