1 min de lecture Faits divers

36, quai des Orfèvres : une année cauchemar

REPLAY - Voilà un an que la célèbre adresse de la police française subit les conséquences de plusieurs scandales qui salissent sa réputation.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
36, quai des Orfèvres : une année cauchemar Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Damien Delseny | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

C'est un coup de tonnerre qui a frappé le 36, quai des Orfèvres. Son patron, Bernard Petit, et trois autres policiers ont passé leur première nuit en garde à vue. Ils sont soupçonnés d'avoir violé le secret de l'enquête en renseignant l'ancien chef du GIGN, Christian Prouteau, avant son interpellation aux côtés de Christophe Rocancourt, qui aurait tenté, contre paiement, de faire régulariser des sans-papiers.

Il s'agit de la troisième affaire qui vient ternir le célèbre 36, quai des Orfèvres en un an. En avril 2014, plusieurs policiers de la BRI, l'antigang, sont impliqués dans une affaire de viol dans les locaux de la brigade. La victime est une policière canadienne dont la soirée alcoolisée aura mal tourné.

Quelques mois plus tard, en juillet, ce sont 52 kg de cocaïne qui disparaissent de la salle des scellés. Le voleur est un policier de la brigade des stupéfiants et plusieurs autres ont été mis en cause alors que l'enquête est toujours en cours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Viol Vol
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants