2 min de lecture Malaysia airlines

Vol MH370 : un débris d'avion retrouvé à La Réunion relance les spéculations

Cette découverte suscite des interrogations sur un éventuel lien avec le Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu depuis le 8 mars 2014.

Des messages de soutien et des prières pour les passagers du vol MH370 (Archives)
Des messages de soutien et des prières pour les passagers du vol MH370 (Archives) Crédit : WANG ZHAO / AFP
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
et AFP

La disparition, en mars 2014, du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, reste l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de l'aviation civile. Depuis la découverte mercredi d'un mystérieux débris d'avion sur le rivage oriental de La Réunion, les interrogations se multiplient, sur un éventuel lien avec le vol MH370. Le débris, long de deux mètres et ressemblant à un morceau d'aile, a été retrouvé à Saint-André de La Réunion par les employés d'une association chargée du nettoyage du rivage, a-t-on appris de source proche de la cellule d'enquête chargée d'en déterminer l'origine.

Aucune piste n'est privilégiée pour le moment par les enquêteurs spécialisés de la gendarmerie française des transports aériens, qui recherchent notamment des informations, comme un numéro de série, permettant l'identification du débris. "Il est trop tôt pour tirer des conclusions. Pour le moment, il nous faut déterminer à quel type d'appareil ce débris aurait pu appartenir. Lorsque nous l'aurons fait, il sera possible de déterminer la compagnie", a résumé une source proche de l'enquête.

"Des similitudes incroyables" selon un expert

Sur la base de photos reçues de la pièce, Xavier Tytelman, expert en sécurité aérienne, a relevé sur son compte Twitter "des similitudes incroyables entre le flaperon d'un Boeing 777 et le débris retrouvé". Les flaperons sont de petits volets disposés en bordure des ailes, que les pilotes actionnent au décollage ou à l'atterrissage. 

L'hypothèse d'un débris du MH370 n'est pas la seule envisagée par les milieux aéronautiques : on évoque aussi celle d'un fragment d'un Airbus A310 de la compagnie Yemenia, accidenté en 2009 au large des Comores, ou encore d'un bimoteur écrasé en 2006 au sud de la Réunion. 

À lire aussi
La mère d'un des passagers du vol MH370, lors de la présentation du rapport d'enquête, lundi 30 juillet à Kuala Lumpur. Malaysia airlines
Vol MH370 : les familles de victimes en colère après la publication du rapport

Le boeing de la Malaysia Airlines, parti de Kuala Lumpur pour Pékin avec 239 personnes à bord, avait disparu une heure après son décollage le 8 mars 2014. Aucune trace n'en a jamais été retrouvée depuis, en dépit d'intenses recherches dirigées par l'Australie dans le sud de l'océan Indien, où des satellites ont "accroché" pour la dernière fois les systèmes de communication de l'appareil. 

De multiples scénarios

Les spéculations demeurent principalement concentrées autour d'une défaillance mécanique ou structurelle, ou un acte terroriste, mais rien n'est jusqu'alors venu étayer l'un ou l'autre scénario. Le 29 janvier, la Malaisie a officiellement déclaré que cette disparition était un accident et que les passagers et membres d'équipage de l'appareil étaient présumés morts, provoquant la colère des familles.

L'explication la plus crédible à cette mystérieuse disparition, selon les responsables chargés de l'enquête, est qu'une brusque chute du niveau de l'oxygène au sein de l'appareil a rendu l'équipage et les passagers inconscients. L'avion aurait alors continué de voler en pilote automatique, jusqu'à sa chute en mer, faute de carburant. Le mystère autour de ce drame a alimenté une kyrielle de théories complotistes, donnant lieu à des livres, des documentaires et de nombreux échanges sur internet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Malaysia airlines Crash avion Malaysia Airlines Aviation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants