1 min de lecture Crash vol MH17

Vol MH17: Poutine accuse les forces ukrainiennes de bombarder le site du crash

Le président russe accuse les forces ukrainiennes de tirer constamment sur le site du crash du MH17, perturbant ainsi l'enquête.

Le situ du crash du boieng de la Malaysia Airlines en Ukraine, le 7 novembre 2014.
Le situ du crash du boieng de la Malaysia Airlines en Ukraine, le 7 novembre 2014. Crédit : DIMITAR DILKOFF / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Vladimir Poutine a accusé lundi les forces ukrainiennes de tirer "constamment" à l'artillerie sur la zone du crash du Boeing malaisien MH17, empêchant ainsi l'enquête de se dérouler normalement. 

Ce ne sont pas les rebelles prorusses, mais "la partie adverse qui tire constamment sur cette zone, ce qui empêche (les experts internationaux, NDLR) de travailler pleinement sur le site du crash", a déclaré le président russe, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti, lors d'une rencontre à Pékin avec le Premier ministre malaisien Najib Razak.

Il a toutefois "salué (le fait) que les spécialistes malaisiens soient enfin autorisés à participer pleinement à l'enquête" sur le crash qui avait fait 298 morts dans l'est de l'Ukraine.

Poutine présente ses condoléances au "peuple amical de Malaisie"

"Je suis sûr que vos spécialistes apportent une contribution indispensable" dans cette enquête, a indiqué Vladimir Poutine.

Le président russe a également répété ses "condoléances sincères aux proches des victimes et à tout le peuple amical de Malaisie".

À lire aussi
Les débris du vol MH17 de Malaysia Airlines qui s'est écrasé en Ukraine, le 19 juillet 2014. crash vol MH17
Le missile qui abattu le vol MH17 provenait d'une unité militaire russe

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, avec 298 personnes à bord, avait été abattu par un missile le 17 juillet en Ukraine alors qu'il survolait une zone contrôlée par les rebelles.

Rapidement après la catastrophe, les États-Unis et Kiev ont affirmé que l'appareil, qui devait relier Amsterdam à Kuala Lumpur, avait été détruit par un missile Bouk fourni aux rebelles par la Russie. Moscou a démenti et accusé à son tour les forces ukrainiennes d'être responsables de la tragédie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash vol MH17 Ukraine Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants