2 min de lecture Barack Obama

Venezuela : face à face dans les rues de Caracas ce samedi

Pour la deuxième fois en une semaine, Caracas sera ce samedi le théâtre d'une double mobilisation, l'opposition manifestant contre les intimidations de groupes armés non-identifiés, le pouvoir convoquant en réponse une marche de soutien des "femmes chavistes".

Depuis près de 15 jours, le Venezuela est confronté à des violentes emeutes étudiantes portant sur l'insécurité et la vie chère.
Depuis près de 15 jours, le Venezuela est confronté à des violentes emeutes étudiantes portant sur l'insécurité et la vie chère. Crédit : AFP / RAUL ARBOLEDA
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Parallèlement, le président Nicolas Maduro a proposé vendredi à son homologue américain Barack Obama des discussions directes: "J'appelle au dialogue avec vous, président Obama". "Acceptez ce défi et nous débuterons un dialogue de haut niveau et nous mettrons la vérité sur la table", a-t-il affirmé devant la presse étrangère, se disant également prêt à nommer de nouveau un ambassadeur aux Etats-Unis. Le gouvernement vénézuélien accuse régulièrement Washington de comploter avec l'opposition en vue de sa chute.

Le Venezuela est agité depuis plus de 15 jours par une vague de contestation étudiante entamée en province et appuyée par l'opposition au président Maduro portant sur l'insécurité et la vie chère. Les manifestations ont fait au moins neuf morts et près de 140 blessés tandis qu'une centaine de personnes ont été arrêtées, selon un nouveau bilan officiel communiqué ce vendredi.

L'emploi de la force jugé inacceptable par Washington

Le secrétaire d’État américain John Kerry a critiqué jeudi l'emploi "inacceptable" de la force au Venezuela contre les manifestants, ajoutant que "ce n'est pas ainsi que les démocraties se conduisent". "La solution aux problèmes du Venezuela peut être trouvée seulement à travers un dialogue avec tous les Vénézuéliens, en s'engageant dans un libre échange d'opinions dans un climat de respect mutuel", a-t-il affirmé, appelant Caracas à relâcher les membre de l'opposition emprisonnés.

Dans l’État de Tachira (ouest), "des groupes sont passés à moto en tirant" sur des habitants qui protestaient contre le gouvernement en frappant sur des casseroles à leur fenêtre, a dénoncé la dirigeante étudiante Gaby Arellano, de l'Université des Andes. A San Cristobal, capitale du Tachira et épicentre de la contestation le 4 février, commerces fermés et vestiges de barricades sont le lot quotidien depuis plusieurs jours.

À lire aussi
Joe Biden et Kamala Harris au débat le 31 juillet 2019. États-Unis
Primaire démocrate : cette remarque de Joe Biden sur Kamala Harris qui ne passe pas

La ville, placée sous forte surveillance militaire, était calme vendredi, a constaté un photographe de l'AFP. Nicolas Maduro affronte la plus importante vague de contestation depuis son élection de justesse en avril dans la foulée du décès de son mentor Hugo Chavez.

L'Etat du Tachira, frontalier de la Colombie, est l'une des zones les plus agitées et le gouvernement, qui qualifie les événements actuels de tentative de coup d'Etat, y a déployé un bataillon de parachutistes, arguant de la présence de "paramilitaires colombiens". Nicolas Maduro, qui a fermement nié l'existence de milices dans son camp, a revanche évoqué le recrutement de "mercenaires" par une opposition "putschiste" et promis de "chasser du chavisme" ses partisans armés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barack Obama Nicolas Maduro Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769884426
Venezuela : face à face dans les rues de Caracas ce samedi
Venezuela : face à face dans les rues de Caracas ce samedi
Pour la deuxième fois en une semaine, Caracas sera ce samedi le théâtre d'une double mobilisation, l'opposition manifestant contre les intimidations de groupes armés non-identifiés, le pouvoir convoquant en réponse une marche de soutien des "femmes chavistes".
https://www.rtl.fr/actu/international/venezuela-face-a-face-dans-les-rues-de-caracas-ce-samedi-7769884426
2014-02-22 08:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x8g4egD1gj_I9Sv9-UKjhw/330v220-2/online/image/2014/0222/7769884404_depuis-pres-de-15-jours-le-venezuela-est-confronte-a-des-violentes-emeutes-etudiantes-portant-sur-l-insecurite-et-la-vie-chere.jpg