1 min de lecture Église

Vatican : vers la fin du célibat des prêtres en Amazonie ?

Le pape François préside à Rome un synode extraordinaire consacré à l'Amazonie. À l'ordre du jour, entre autres, la possibilité d'ordonner prêtres des hommes mariés dans certaines régions isolées.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Vatican : vers la fin au célibat des prêtres en Amazonie ? Crédit Image : Tiziana FABI / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Thomas Pierre

Le Pape est-il vraiment prêt à ordonner des hommes mariés ? La question se pose. Faute de prêtres en nombre suffisant dans les zones les plus reculées de l'Amazonie, les populations sont privées des sacrements qui constituent la vie d'un catholique pratiquant. 

L'Eucharistie, la confession, l'onction des malades, une ou deux messes par an, c'est bien tout alors que l'Église recommande de participer chaque semaine à la messe dominicale. C'est pour cette raison que le document de travail du synode pose la question de l’ordination de personnes aînées ("personas ancianas"), d'âge mûr donc, à la situation familiale stable et déjà très engagées dans la vie pastorale autochtone.

Mais le document dit aussi : "Tout en affirmant que le célibat est un don pour l’Église", et ça, le Pape l'a plusieurs fois répété. On est donc encore loin de la fin du célibat des prêtres. 

Un célibat optionnel

En effet, il s'agit là seulement de rendre optionnel le célibat dans des circonstances bien précises, sur des territoires bien précis, pour quelques sacrements seulement. La règle, par ailleurs, reste d'ordonner des prêtres célibataires, sans possibilité de se marier ensuite.

À lire aussi
Messe de funérailles de Jacques Chirac en l'église Saint-Sulpice à Paris le 30 septembre 2019 église
Jacques Chirac : les coulisses de la cérémonie d'hommage

Une prêtrise à deux vitesses en quelque sorte : deux manières d'être prêtre. Les évêques les plus conservateurs n’en veulent pas, dénoncent absurdité et hérésie. Cela promet donc de rudes échanges, le pape le sait bien.

Lors de la messe de lancement du synode dimanche, il a mis en garde contre la tentation de l'immobilisme, le "on a toujours fait comme ça". Parce que le risque localement, c'est la disparition de l'Église. Pragmatique, François appelle les évêques à l'audace pour ne pas laisser aller les choses sans agir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Église Vatican Prêtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants