1 min de lecture États-Unis

USA : un sweatshirt à l'apparence tâché de sang retiré de la vente

La marque américaine Urban Outfitters a créé la polémique pour la mise en vente d'un sweatshirt à l'apparence tâché de sang.

Une boutique Urban Outfitters à San Francisco le 18 août 2014
Une boutique Urban Outfitters à San Francisco le 18 août 2014 Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La marque de vêtements Urban Outfitters a présenté ce lundi ses excuses pour avoir commercialisé, avant de le retirer de la vente, un sweatshirt à l'apparence tâché de sang portant le logo de l'université Kent State (Ohio, nord), théâtre de manifestations sanglantes.

Urban Outfitters "présente ses excuses sincères pour tout préjudice" causé par la vente du sweatshirt, coûtant 129 dollars, indique un communiqué de la marque qui affirme "n'avoir jamais voulu faire allusion à ce qui s'est passé à Kent State en 1970".

"Au-delà du mauvais goût"

Le 4 mai de cette année-là, quatre étudiants avaient été tués et neuf blessés lorsque la Garde nationale de l'Etat avait fait feu contre des étudiants manifestant comme l'expansion au Cambodge de la guerre du Vietnam par le président d'alors Richard Nixon.

Le drame avait été immortalisé par Ohio, la chanson du groupe Crosby, Stills, Nash and Young et une photo, prix Pulitzer, d'une manifestante en pleurs devant le corps d'un camarade. Le vêtement jouait sur les effets de décoloration, a plaidé la marque.

À lire aussi
LETTRE-AMERIQUE_POP_795x530 États-Unis
Le "caucus" de l'Iowa, première étape cruciale de la présidentielle américaine

L'université, forte de quelque 14.000 étudiants, a pour sa part estimé que l'article "allait au-delà du mauvais goût, banalisant des morts qui hantent toujours la communauté de Kent State". Urban Outfitters, qui compte plus de 400 magasins en Amérique du Nord et en Europe, s'adresse à une clientèle jeune. La marque a déjà soulevé plusieurs polémiques, avec des vêtements suggérant que les Irlandais sont des ivrognes, portant le mot "dépression" ou des références selon des organisations juives, à la Shoah.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Accessoires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants