2 min de lecture International

Une technologie innovante créée pour échapper aux raids aériens en Syrie

En Syrie, le système Sentry, créé par deux Américains et un Syrien, permet aux civils d'être prévenus à l'approche d'avions de combat syriens et russes. Elle pourrait jouer un rôle crucial en cas d'assaut.

Le système Sentry a déjà permis de diminuer de 27% le nombre de morts des raids aériens
Le système Sentry a déjà permis de diminuer de 27% le nombre de morts des raids aériens Crédit : OMAR HAJ KADOUR / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Face aux conflits qui agitent le Proche-Orient, et plus particulièrement la Syrie, deux Américains et un programmeur syrien ont lancé un système pour permettre aux civils de se mettre à l'abri en cas de raids aériens. 

Quand les avions de combat syriens ou russes décollent, le système Sentry calcule et localise la cible potentielle de frappes à venir, en analysant les trajectoires de vols à partir de données fournies par des observateurs humains sur le terrain ainsi qu'un réseau de capteurs.

Ce système se greffe à des applications déjà existantes - l'application Telegram, par exemple - en envoyant à l'utilisateur une notification quand un avion de combat est détecté en approche d'un lieu. L'objectif du système : être à la fois assez rapide pour donner du temps aux utilisateurs de se mettre à l'abri, et assez précis malgré le peu d'informations dont il dispose. Le système est également très utilisé par les Casques blancs, les secouristes en zones rebelles. 

À lire aussi
Jean-Claude Arnault, accusé de viols et agressions sexuelles en Suède, arrive au palais de Justice de Stockholm en Suède, le 19 septembre justice
MeToo : Jean-Claude Arnault, le Harvey Weinstein du Nobel devant la justice suédoise

Créé par John Jaeger, co-fondateur de la société Hala Systems, Dave Levin, un entrepreneur américain, et un codeur syrien dont l'identité est gardée secrète, Sentry obtient difficilement des statistiques fiables, mais a malgré tout permis la diminution de 27% du nombre de personnes tuées par les raids aériens, précise John Jaeger.

8 minutes pour se mettre à l'abri

Sentry profite actuellement à 2 millions d'utilisateurs en Syrie. John Jaeger déclare d'ailleurs avoir observé "un pic important d'utilisation" de Sentry lors des offensives contre le fief rebelle de la Ghouta orientale, au mois de mars, dont les bombardements ont fait plus de 1.700 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 

Une fois la notification reçue, Hala Systems relaie l'avertissement via une alerte sur les réseaux sociaux, les radios locales et les sirènes d'alerte. Les résidents ont ensuite 8 minutes pour trouver un refuge, selon le co-fondateur. Des sessions de sensibilisation ont également eu lieu dans le nord du pays pour apprendre à la population disposant d'internet à se servir du système. 

Selon l'OSDH, parmi les 350.000 personnes tuées depuis le début de la guerre en 2011, 33.000 civils ont péri dans des raids aériens.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Technologie Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794604322
Une technologie innovante créée pour échapper aux raids aériens en Syrie
Une technologie innovante créée pour échapper aux raids aériens en Syrie
En Syrie, le système Sentry, créé par deux Américains et un Syrien, permet aux civils d'être prévenus à l'approche d'avions de combat syriens et russes. Elle pourrait jouer un rôle crucial en cas d'assaut.
https://www.rtl.fr/actu/international/une-technologie-innovante-creee-pour-echapper-aux-raids-aeriens-en-syrie-7794604322
2018-08-31 16:14:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zr9wDtP8Juf-cH6CE4HbLw/330v220-2/online/image/2018/0831/7794606426_le-systeme-sentry-a-deja-permis-de-diminuer-de-27-le-nombre-de-morts-des-raids-aeriens.jpg