2 min de lecture Russie

Une inquiétante armada russe au large des côtes françaises

Un porte-avion russe, accompagné d'une importante escorte, se dirige actuellement vers la Méditerranée sous étroite surveillance de l'OTAN.

"L'amiral Kuznetsov", l'unique porte-avion russe en service, en train de croiser au large de la Norvège le 17 octobre 2016.
"L'amiral Kuznetsov", l'unique porte-avion russe en service, en train de croiser au large de la Norvège le 17 octobre 2016.
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Depuis le jeudi 20 octobre, l’OTAN surveille avec attention le déplacement d'une importante flotte navale russe vers la Méditerranée. Cette flotte, l'une des plus importantes de ces dernières années à passer au large des côtes des pays baltiques et de la Grande-Bretagne, escorte l'Amiral Kouznetsov, l'unique porte-avions russe en service. 

Elle comprend également le croiseur Piotr Veliki, le navire de guerre Vice Amiral Koulakov et des navires anti-sous-marins. Le porte-avions a notamment à son bord des avions de chasse MiG29 et des hélicoptères d'attaques, selon les informations communiquées par la Flotte russe.

À son approche de la Grande-Bretagne, la flotte russe a été placée sous la surveillance de la frégate britannique HMS Richmond qui a été rejointe par le navire de guerre HMS Duncan. Ce déploiement russe intervient quelques semaines après l'annonce par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou que le porte-avions russe, dépendant de la flotte nord, serait envoyé en Méditerranée orientale pour renforcer les forces navales russes dans la zone.

La Russie se prépare-t-elle à une "Troisième guerre mondiale" ?

Selon le porte-parole de la Marine britannique, interrogé par l'AFP, c'est la présence de "plusieurs navires et de leur porte-avions qui rend cela inhabituel". "Ils se comportent très bien", a-t-il toutefois ajouté, précisant qu'ils communiquaient avec les gardes-côtes. Cette nouvelle démonstration de force du Kremlin vient renforcer le discours de nombreux observateurs internationaux, pour qui la Russie se prépare à une troisième guerre mondiale.

À lire aussi
Le président russe Vladimir Poutine. coronavirus
Coronavirus en Russie : le mois d'avril chômé avec salaire, déclare Poutine

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, s'est dit "préoccupé" jeudi par la progression vers la Méditerranée d'une flotte navale de Russie, avec l'unique porte-avions russe en service, susceptible selon lui de "participer" aux bombardements sur Alep, en Syrie. Plus tôt dans la semaine, la flotte russe a été surveillée par la Marine et les avions norvégiens lorsqu'elle est passée dans les eaux internationales au large du pays.

En Syrie, le régime syrien et son allié russe ont suspendu depuis deux jours leurs raids aériens visant les quartiers Est d'Alep, où vivent quelque 250.000 personnes. La Russie a accepté de prolonger jusqu'à samedi soir la trêve à Alep (nord de la Syrie), comme l'avait promis auparavant l'armée syrienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Guerre Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants