1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Un homme interpellé après s'être enfermé dans les toilettes d'un Thalys à Rotterdam
2 min de lecture

VIDÉO - Un homme interpellé après s'être enfermé dans les toilettes d'un Thalys à Rotterdam

La police néerlandaise a interpellé un homme qui s'était barricadé dans les toilettes d'un Thalys et aurait déclaré disposer d'une bombe.

La rédaction de RTL & Julien Absalon & AFP

Un homme qui s'était enfermé pendant près de deux heures, durant la matinée du 18 septembre, dans les toilettes d'un Thalys Amsterdam-Paris à la gare centrale de Rotterdam a été arrêté peu avant 10 heures par la police néerlandaise. L'homme d’apparence jeune, habillé en noir, était monté à bord du train au dernier moment, juste avant la fermeture des portes, et avait fini par se barricader. Une partie de la gare, survolée par un hélicoptère de la police, a dû être évacuée et 8 quais sur 15 ont été fermés.

L'assaut pour arrêter le suspect a été conduit par une unité antiterroriste après une prise de contact effectuée à l'aide d'un négociateur. "L'arrestation s'est déroulée sans problème", a communiqué la police sur Twitter. L'individu, blessé par la morsure d'un chien policier et en état d'hyperventilation, a été emmené vers l'hôpital.

Incertitudes sur la présence d'une bombe

D'après un témoin, interrogé par nos confrères de BEL RTL, l'homme aurait déclaré disposer d'une bombe : "Un contrôleur est venu nous dire qu'il y avait quelqu'un qui s'était enfermé dans les toilettes. Cet homme aurait crié qu'il avait une bombe", a expliqué ce passager français. 

Pour l'instant, rien ne filtre sur les intentions réelles du suspect. Si la police a indiqué "n'avoir aucune indication indiquant que l'homme est armé", une équipe de déminage se charge d'examiner le train, notamment un sac-à-dos suspect retrouvé sur place.

À lire aussi

Via son compte Twitter, Thalys a réagi en se voulant rassurant pour les passagers, en assurant que "la situation est sous le contrôle des services de sécurité" et qu'il "n'y a aucun danger pour les passagers".

Près d'un mois après les tirs dans un autre Thalys

Un attentat échoué le 21 août à bord d'un Thalys Amsterdam-Paris avait fait deux blessés. Un homme armé prévoyait certainement un massacre à bord du train mais il a été stoppé dans son entreprise par plusieurs passagers, Français, Américains et Anglais. Ils ont tous été décorés de la Légion d'honneur par François Hollande pour leur acte héroïque.

A la suite de l'enquête sur cet attentat, la filiale de la SNCF a toutefois décidé de prendre des mesures pour, notamment, "accélérer et sécuriser les cycles de décision", et "consolider les actions pertinentes dans ce type de situations exceptionnelles". Les agents seront, ainsi, formés "à la gestion des risques de panique dans des situations de crise extrême et de danger".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/