1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : Porochenko revoit sa tactique militaire
1 min de lecture

Ukraine : Porochenko revoit sa tactique militaire

Le président ukrainien revoit sa stratégie militaire alors que la situation dans l'Est continue de s'envenimer.

Petro Porochenko à Kiev, en Ukraine, le 21 juin 2014.
Petro Porochenko à Kiev, en Ukraine, le 21 juin 2014.
Crédit : MYKHAYLO MARKIV / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président ukrainien Petro Porochenko a amorcé ce lundi un changement dans sa stratégie militaire pour le conflit dans l'est de l'Ukraine, alors que Kiev affirme que "des dizaines" de réfugiés ont été tués par des tirs de roquettes rebelles.

Sur le front diplomatique, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkine a annoncé une visite le 23 août en Ukraine de la chancelière allemande Angela Merkel, au lendemain de discussions infructueuses à Berlin avec son homologue russe en présence des ministres allemand et français.

"Ce sera une visite très intéressante", fruit de contacts étroits entre Angela Merkel et le président ukrainien Petro Porochenko, a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat ukrainien a pour sa part réuni ce lundi les représentants des forces de l'ordre pour élaborer une nouvelle stratégie de l'opération militaire dans l'Est lancée à la mi-avril et qui devient de plus en plus meurtrière.

"Regroupement des forces"

Jusque là, la tactique employée par le commandement militaire ukrainien était d'encercler et d'assiéger les principaux bastions des insurgés prorusses, mais l'armée éprouve de grandes difficultés pour entrer dans les villes où les combats feraient de nombreuses victimes.

À lire aussi

Le président ukrainien a ainsi appelé à un "regroupement des forces" pour isoler les zones contrôlées par les insurgés et "empêcher leur ravitaillement en armes et équipement" via la frontière avec la Russie, dont une partie est toujours sous leur contrôle.

Livraison de matériel russe aux insurgés

Porochenko a, par ailleurs, confirmé les déclarations du "Premier ministre" séparatiste Alexandre Zakhartchenko, qui s'était félicité vendredi d'avoir reçu des blindés et 1.200 soldats venus de Russie, information démentie par Moscou.

"Une partie de ce matériel a été détruit. Pour ce qui est du reste, nous prenons des mesures pour qu'il le soit", a-t-il affirmé. Kiev avait assuré la semaine dernière avoir en partie détruit une colonne de blindés qui avait pénétré sur son territoire, provoquant un concert de réactions indignées en Occident et un démenti ironique de Moscou.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/