2 min de lecture Russie

Ukraine : les pro-russes toujours à l'offensive, l'Union européenne élargit les sanctions contre la Russie

Les militants pro-russes sont repassés à l'offensive dans l'Est de l'Ukraine, demandant l'aide de Vladimir Poutine. Dans le même temps, l'Union européenne a décidé d'allonger sa liste de sanctions.

Des militants pro-russes incendient un bâtiment de police à Gorlovka, dans l'Est de l'Ukraine, le 14 avril 2014
Des militants pro-russes incendient un bâtiment de police à Gorlovka, dans l'Est de l'Ukraine, le 14 avril 2014 Crédit : AFP / ALEXEY KRAVTSOV
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Union européenne a directement mis en cause la Russie pour "l'escalade" des troubles en Ukraine, ce lundi 14 avril, tandis que des insurgés armés pro-russes sont repassés à l'offensive, demandant l'aide de Vladimir Poutine face au gouvernement de Kiev.

Plus que jamais, l'Ukraine, pays de 46 millions d'habitants, apparaissait ce lundi menacée d'éclatement entre l'Est russophone et le centre et l'Ouest tournés vers l'Europe. Les assauts, visiblement coordonnés, d'activistes pro-russes et de groupes d'hommes armés n'ont pas cessé depuis samedi 12 avril, d'ans l'est du pays.

Nouvelles sanctions européennes

Face à cette aggravation, Washington a exprimé son inquiétude et les Européens décidé d'étoffer leurs sanctions. Le nombre et les noms des personnes visées par des restrictions de visa d'entrée dans l'UE et le gel d'avoirs seront annoncés dans les prochains jours par le service diplomatique de l'UE.

Ce dernier a déjà placé sur cette liste 33 personnalités, dont des proches du président russe Vladimir Poutine, après le rattachement de la Crimée à la Russie. "Ce qui s'est produit au cours des dernières 48 heures est clairement une nouvelle escalade dans la crise en Ukraine, et elle est très dangereuse", a déclaré le ministre britannique, William Hague.

Poutine reçoit des appels à l'aide d'Ukrainiens

À lire aussi
Le président russe Vladimir Poutine, le 27 juin 2020. politique
Russie : Poutine pourra rester président jusqu'en 2036

Autre signe de tension, les États-Unis ont dénoncé une provocation contre un de leurs navires en mer Noire par un chasseur-bombardier russe. Le Kremlin a de son côté annoncé que le président russe recevait de "nombreuses demandes" d'aide des régions de l'Est ukrainien et suivait la situation avec "beaucoup d'inquiétude". Cette déclaration renforce les craintes d'intervention, la Russie ayant massé jusqu'à 40.000 hommes à la frontière selon l'Otan.

"Malheureusement, nous recevons de nombreuses demandes, adressées personnellement à Poutine, depuis les régions de l'Est de l'Ukraine, qui demandent de les aider, d'intervenir d'une manière ou d'une autre", a déclaré ce lundi le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov. "Le président russe observe avec une grande inquiétude le développement de la situation dans ces régions."

Prêt d'un milliard d'euros pour Kiev

Réunis à Luxembourg, les ministres européens des Affaires étrangères ont renforcé le soutien au gouvernement pro-européen de Kiev, confronté à des difficultés économiques et financières de plus en plus importantes. Ils ont donné leur feu vert à un prêt d'environ un milliard d'euros et à une réduction des droits de douane des produits exportés vers l'UE, qui doit permettre à l'Ukraine d'économiser près de 500 millions d'euros en année pleine.

Ces mesures sont comprises dans le programme d'assistance financière de 11 milliards d'euros décidé par les 28 en mars, dans le cadre de la signature du volet politique d'un accord d'association entre l'UE et l'Ukraine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Ukraine Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants