2 min de lecture International

Ukraine : 7 pays du G8 suspendent leurs préparatifs du sommet de Sotchi

Sept pays membres du G8 ont annoncé leur volonté de suspendre leur participation aux préparatifs du sommet du G8 à Sotchi, en Russie.

Barack Obama et François Hollande au G8 en Irlande le 18 juin 2013 (photo d'illustration).
Barack Obama et François Hollande au G8 en Irlande le 18 juin 2013 (photo d'illustration). Crédit : IAN LANGSDON / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Condamnant la "claire violation" de la souveraineté de l'Ukraine par Moscou, les dirigeants de sept pays membres du G8 ont annoncé dimanche la suspension de leurs préparatifs en vue du sommet du groupe à Sotchi (Russie) en juin.

Suspension

"Nous prenons note du fait que les actes de la Russie en Ukraine vont à l'encontre des principes et des valeurs qui guident le G7 et le G8", et "nous avons décidé pour l'instant de suspendre notre participation aux activités liées aux préparatifs du sommet du G8 prévu à Sotchi en juin", ont précisé ces pays (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni), ainsi que les dirigeants de l'Union européenne, dans un texte diffusé par la Maison Blanche et intitulé "communiqué des dirigeants du G7".

Ce gel restera valable "jusqu'à ce que l'environnement redevienne favorable à des discussions significatives au G8", selon la même source. Le G7 réunit les sept pays les plus industrialisés. Au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement, il était devenu le G8 à partir de 1998, avec la participation de la Russie à ses sommets.

Vladimir Poutine "pourrait ne pas avoir de G8 à Sotchi"

Quatre de ces sept pays (Canada, Etats-Unis, France et Royaume-Uni) avaient déjà annoncé qu'ils suspendaient leur participation aux préparatifs en vue de Sotchi après des mouvements de troupes russes en Ukraine depuis deux jours. Dans leur communiqué, les sept pays ont "appelé la Russie à traiter toute inquiétude sur la sécurité ou les droits de l'Homme en Ukraine à travers des négociations directes, et/ou une médiation internationale", se disant "prêts à assister" de telles missions.

À lire aussi
reportage
Handicap : dans le Morbihan, une charte pour faciliter l’accessibilité

Les dirigeants des pays du G7 ont en outre assuré être "unis dans le soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, et son droit à choisir son propre avenir". Plus tôt dimanche, le secrétaire d'Etat John Kerry avait prévenu que la Russie pourrait perdre son siège à la table du G8. Le président russe Vladimir Poutine "pourrait ne pas avoir de (sommet du) G8 à Sotchi, il pourrait même ne pas rester au sein du G8 si cela continue", avait menacé le chef de la diplomatie américaine sur la chaîne de télévision NBC.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants