1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Twitter : hausse des messages racistes et homophobes depuis l'arrivée d'Elon Musk
1 min de lecture

Twitter : hausse des messages racistes et homophobes depuis l'arrivée d'Elon Musk

Twitter a rétabli de nombreux comptes néonazis, racistes et complotistes précédemment supprimés par la plateforme.

Elon Musk et Twitter (illustration)
Elon Musk et Twitter (illustration)
Crédit : AFP
Robinson Hollanders

Les messages homophobes, antisémites et racistes se sont multipliés depuis l'arrivée d'Elon Musk à la tête de Twitter. En effet, le milliardaire à la tête du réseau social a décidé de rétablir des comptes bannis, à l'instar du compte de Donald Trump. 12.000 comptes ont fait leur retour sur la plateforme et 40.000 sont attendus dans les prochaines semaines.

Le Center for countering digital hate (Centre d'analyse de la haine numérique) estime que les insultes homophobes sont en hausses de 40 %, les insultes antisémites de 60 % et les insultes racistes de 200 %. Cette tendance risque de s'accompagner d'une hausse du contenu pédocriminels sur le réseau social. Elon Musk a licencié la moitié des effectifs dédiés à la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants.

Le rétablissement de comptes bannis comprend des profils variés, mais qui ont comme point commun la haine. Entre autres comptes rappelle BFMTV, celui d'Andrew Anglin, un néonazi américain, fondateur de l'un des sites suprémacistes blancs et antijuifs les plus influents des États-Unis. A également été rétabli le compte de l'élue américaine Marjorie Taylor Greene et le compte aux millions d'abonnés "Project Veritas", tous les deux anti-vaccins et conspirationnistes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire