2 min de lecture Turquie

Turquie : Hande Kader, jeune transsexuelle et militante LGBT, retrouvée brûlée à Istanbul

La jeune femme était devenue un symbole de la communauté LGBT après s'être physiquement opposée à l'annulation de la Gay Pride d’Istanbul en juin 2015.

Hande Kader lors de la Gay Pride à Instanbul en juin 2015
Hande Kader lors de la Gay Pride à Instanbul en juin 2015
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Son visage et son nom étaient devenus des symboles de la communauté LGBT en Turquie. Le corps de Hande Kader, 22 ans, prostituée transgenre, a été retrouvé intégralement brûlé, le 8 août à Istanbul, le long d'une route dans un quartier résidentiel de la ville, rapporte le Daily Mail. Les amis de la jeune femme avaient prévenu la police de sa disparition, selon l'association trans turque Pembe Hayat qui s'est exprimée dans le magazine Têtu. Hande Kader avait été aperçue pour la dernière fois, une semaine avant la découverte de son corps, alors qu'elle montait dans la voiture d'un client. Les associations LGBT, qui dénoncent le silence des médias officiels, appellent à se rendre dans la rue dimanche prochain pour réclamer justice.

Une pétition a également été lancée sur Change.org pour déterminer les circonstances de ce meurtre. Sur Twitter, le hashtag #HandeKaderSesVer est massivement relayé par les internautes indignés. Le monde avait découvert le visage de Hande Kader, le 28 juin 2015. Ce jour-là, les autorités tentent d'interdire la Gay Pride à Instanbul. Sous les yeux participants et des flashs des photographes, la jeune femme s'oppose aux canons à eau utilisés par la police anti-émeute pour disperser le rassemblement.

>
La Gay Pride d'Istanbul reprimée -7- Vidéo : Zafer Kara

Les autorités ne se sont pas encore exprimées sur les motifs de ce meurtre, mais tout semble indiquer qu'il s'agit d'un acte transphobe. Bien qu’Istanbul soit reconnue comme une ville tolérante et que l'homosexualité soit légale dans le pays, la communauté gay s'alarme face aux discriminations et au harcèlement que vivent ses membres. Le 4 août dernier, Muhammed Wisam Sankari, un réfugié syrien homosexuel, avait été retrouvé décapité et horriblement mutilé, deux jours après sa disparition à Istanbul. Selon l'agence de presse indépendante turque Bianet, 1.993 transgenres ont été assassinés en Turquie depuis 2008.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Istanbul LGBT
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants