1 min de lecture Tony Blair

Tony Blair présente "des excuses" pour l'invasion de l'Irak et reconnaît une responsabilité dans la montée du groupe État islamique

La Grande-Bretagne avait été le principal allié de George W. Bush en 2003 lors de l'invasion du pays.

Tony Blair en juillet 2015
Tony Blair en juillet 2015 Crédit : JACK TAYLOR / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Plus de douze ans après le début de l'invasion de l'Irak, l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair a présenté "des excuses" pour cette intervention en 2003, durant laquelle il fut le principal allié de George W. Bush, dans une interview à la chaîne américaine CNN, qui doit être diffusée lundi 26 octobre. Face à Farid Zakaria, commentateur en faveur de l'invasion américaine à l'époque, avant de basculer du côté des opposants, Tony Blair reconnaît également une part de responsabilité dans la montée actuelle de l'organisation État islamique (EI) en Irak et en Syrie voisine. C'est la presse britannique qui a révélé ces déclarations avant leur diffusion. 

"Je présente des excuses pour le fait que le renseignement était faux. Je présente également des excuses, au passage, pour certaines erreurs de planification et, certainement pour notre erreur dans la compréhension de ce qui arriverait une fois que nous aurions renversé le régime. Mais il m'est difficile de demander pardon pour avoir renversé Saddam", a déclaré Tony Blair à CNN, selon des propos rapportés par le quotidien The Telegraph et plusieurs tabloïds. 

Vous ne pouvez pas dire que ceux qui ont renversé Saddam en 2003 n'ont aucune responsabilité dans la situation en 2015

Tony Blair
Partager la citation

La référence au faux renseignement, peut laisser penser que Tony Blair évoque les supposées armes de destruction massive de Saddam Hussein, qui ont grandement conduit à l'intervention des États-Unis et de la Grande-Bretagne en Irak en 2003. La coalition américaine avait peu préparé l'occupation du pays, qui devait suivre la chute du régime de Saddam Hussein.

Sur CNN, lorsqu'on demande à Tony Blair s'il considère que l'invasion a mené à l'essor de l'EI, l'ancien Premier ministre répond : "Je pense qu'il y a là des éléments de vérité. Bien sûr, vous ne pouvez pas dire que ceux qui ont renversé Saddam en 2003 n'ont aucune responsabilité dans la situation en 2015". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tony Blair Grande-Bretagne Irak
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants