1 min de lecture Présidentielle 2017

Tony Blair délivre ses conseils à Emmanuel Macron

L'ancien premier ministre britannique a signé une tribune dans le journal "Le Monde", vendredi 12 mai. Selon lui, le centrisme peut battre le populisme.

Tony Blair en juillet 2015
Tony Blair en juillet 2015 Crédit : JACK TAYLOR / AFP
Marie Demeulenaere
Journaliste

L'élection à l'Élysée d'Emmanuel Macron le dimanche 7 mai dernier fait réagir la classe politique internationale. Dernier en date : l'ex premier ministre britannique, Tony Blair. L'ancien chef du parti travailliste au Royaume-Uni a signé une tribune dans l'édition du Monde du vendredi 12 mai. S'il salue la victoire d'Emmanuel Macron, il compare son ascension à la présidence de la République française, à sa réélection en mai 1997 au poste de premier ministre. "J’ai été dans une situation semblable à celle de Macron, voici les leçons que j’en ai tirées", écrit-il dans le titre de sa tribune. 

"Comme je le soutiens depuis longtemps, la seule façon de faire reculer le mécontentement et la colère populaires est d’apporter des solutions réelles aux problèmes que pose la mondialisation", affirme l'ancien résident du 10 Downing Street en évoquant la montée du Front national. Fervent défenseur de la mondialisation, l'ancien Premier ministre critique ainsi la "colère" sur laquelle "surfent" les partis populistes. "Ce qui caractérise le monde actuel est la portée, l’ampleur et la rapidité des changements [...] Jamais la pauvreté dans le monde n’avait reculé autant et aussi vite. Néanmoins, chez une bonne partie de la population des pays occidentaux, la mondialisation provoque un stress culturel et économique, qui crée du ressentiment et de la peur [...] Les populistes surfent sur cette colère, exploitent des sujets comme l’immigration et créent des boucs émissaires", affirme Tony Blair. 

Farouchement opposé au Brexit et sur le sortie de l'Union européenne, Tony Blair a récemment fait son grand retour dans l'arène politique. En mai, il a annoncé au journal britannique The Daily Mail, qu'il comptait s'investir davantage contre cette réforme, en pesant sur les négociations de sortie de l'UE. "Il faut se salir les mains, et je vais le faire", avait-il promis. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Tribune Tony Blair
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants