1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Thaïlande : une famille décimée dans l'attentat
1 min de lecture

Thaïlande : une famille décimée dans l'attentat

Ils étaient venus à sept à Bangkok et ne repartiront qu'à deux. Cinq membres d'une famille malaisienne ont été tués dans l'attaque.

Un homme dépose de l'encens devant le sanctuaire où a explosé une bombe, le 17 août 2015 à Bangkok.
Un homme dépose de l'encens devant le sanctuaire où a explosé une bombe, le 17 août 2015 à Bangkok.
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Il s'apprêtait à prier au sanctuaire d'Erawan à Bangkok lundi et à allumer un cierge quand une violente explosion a retenti, tuant quatre membres de sa famille. 

Neoh Hock, un touriste malaisien se trouvait sur les lieux de l'attentat qui a tué 20 personnes et fait plus de 120 blessés. Il a raconté la scène au journal Malay Mail. "Quand je me suis incliné pour prendre (le cierge), j'ai entendu l'explosion", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il ne voyait ensuite plus aucun membre de sa famille avec lesquels il était en vacances dans la capitale thaïlandaise. 

Son épouse, son fils, son gendre et sa petite-fille de quatre ans ont péri dans la déflagration qui a frappé le sanctuaire dans cette attaque sans précédent à Bangkok. Neoh Hock et sa fille enceinte sont les seuls rescapés de cette famille de sept personnes.

Ce drame est un sombre épisode dans nos vies

Neoh Hock, un touriste malaisien qui a perdu 4 membres de sa famille

Il a fallu plusieurs heures avant que les restes humains des victimes ne soient retrouvés, tandis que ceux d'une cinquième victime de la famille, la belle-soeur de Neoh. Hock, n'ont pas encore été identifiés. "Ce drame est un sombre épisode dans nos vies" a commenté le touriste endeuillé. 

À lire aussi

La famille était venue de Malaisie en train et devait conclure ses vacances par quelques jours à Bangkok. "Nous n'arrivons pas à croire que quatre membres de notre famille ont été tués dans l'attentat", a déclaré à l'AFP le frère de Neoh Hock.  

"Ce qui devait être des vacances heureuses s'est transformé en un cauchemar pour nous tous", a-t-il ajouté. "Je prie pour que la police thaïlandaise capture ceux qui étaient derrière cette attaque. Ils devaient être sévèrement punis", a-t-il dit.

Mercredi, la police était toujours à la recherche du principal suspect de l'attentat dont la photo et le portrait-robot ont été diffusés. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.