2 min de lecture Économie

Guerre commerciale : Macron juge "illégales" les taxes douanières instaurés par Trump

La tension monte à l'international après la décision des États-Unis d'instaurer des taxes douanières visant ses alliés, laissant planer l'ombre d'une guerre commerciale.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Comment l'Europe va riposter à la guerre commerciale déclenchée par Trump Crédit Image : JIM WATSON / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

Les États-Unis ont annoncé jeudi 31 mai des taxes douanières ciblant spécifiquement leurs alliés qui ont commencé à riposter, précipitant l'économie mondiale au bord de la guerre commerciale au moment de la tenue d'un G7 Finances au Canada.

Au nom de la protection de la sécurité nationale, Washington a décidé d'imposer, dès ce vendredi 1er juin, des tarifs supplémentaires de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium en provenance de l'Union européenne ainsi que du Canada et du Mexique.

En portant les coups les plus acérés à l'encontre de leurs alliés, les États-Unis ont suscité indignation et incompréhension jusqu'au sein du parti républicain du président américain Donald Trump. "La décision d'aujourd'hui cible les alliés des États-Unis alors que nous devrions travailler avec eux pour nous occuper des pratiques commerciales injustes de pays comme la Chine", a tonné le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan. 

Des ripostes à l'international

Cette décision est "une erreur" et elle est "illégale", a signifié le président français Emmanuel Macron au président américain au cours d'un entretien téléphonique jeudi soir. Il lui a également confirmé l'intention de l'Union européenne de riposter "de manière ferme et proportionnée".

À lire aussi
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles (Belgique) économie
Déficit : l'Europe épingle la France et Emmanuel Macron

"Le nationalisme économique, c'est la guerre", avait fustigé avant cet entretien le chef de l'État. "Nous ne pouvons comprendre, que nous, alliés des États-Unis, puissions être frappés par les tarifs américains", a aussi réagi le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire.

Ottawa a également été un des premiers partenaires à riposter concrètement en annonçant des taxes sur 16,6 milliards de dollars canadiens (12,8 mds USD) de produits américains. Qualifiant ces taxes d'"inacceptables", le premier ministre canadien Justin Trudeau a estimé qu'elles étaient "un affront au partenariat de sécurité existant de longue date entre le Canada et les États-Unis." La chancelière allemande Angela Merkel s'est pour sa part alarmée d'"une escalade qui nuira à tout le monde". 

Les États-Unis peu inquiets

"Les États-Unis ne nous laissent pas d'autre choix que de porter ce conflit devant l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et d'imposer des droits de douane supplémentaires à des produits en provenance des USA", a par ailleurs réagi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

À Berlin, le gouvernement allemand a par ailleurs promis que la réponse à "l'Amérique d'abord" sera "l'Europe unie". Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce a, lui, minimisé les risques de représailles de la part des pays visés estimant que les importations venant de l'Union européenne représentaient "peu de chose" par rapport au déficit commercial américain (moins de 3 milliards de dollars).

Frappé également, parce qu'il ne plie pas assez vite face aux revendications américaines dans la renégociation de l'Aléna, le Mexique a condamné "catégoriquement" les mesures américaines et annoncé "des mesures équivalentes sur divers produits" dont certains aciers, des fruits et des fromages.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Taxe États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants