2 min de lecture Russie

Frappes en Syrie: "Mission accomplie", salue Trump sur Twitter

Les frappes militaires occidentales en Syrie reviennent à "insulter le président russe", un acte qui sera suivi de conséquences, a averti l'ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov.

Syrie : première réaction russe aux frappes
Syrie : première réaction russe aux frappes Crédit : SYRIAN GOVERNMENT'S CENTRAL MILITARY MEDIA / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

"Mission accompli". Les deux mots sont signés Donald Trump, qui s'est félicité des frappes menées en Syrie dans la nuit de vendredi à samedi contre le régime de Bachar al-Assad. L'opération militaire, menée conjointement par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, était une réponse aux attaques chimiques de Damas une semaine plus tôt sur le bastion alors rebelle de Douma, près de la capitale syrienne.

Les frappes militaires occidentales en Syrie reviennent à "insulter le président russe", un acte qui sera suivi de conséquences, a averti vendredi l'ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov. "Nous avions averti que de tels actions appelleraient des conséquences", a écrit le diplomate dans un communiqué. "Nos mises en garde ont été ignorées", a-t-il déploré.

La Syrie, qui a résisté pendant des années à "une agression terroriste", a été frappée par l'opération militaire occidentale alors qu'elle avait "une chance d'avoir un avenir pacifique", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères. "Un coup a été porté contre la capitale d'un État souverain qui a tenté pendant de nombreuses années de survivre au milieu d'une agression terroriste", a écrit la porte-parole du ministère, Maria Zakharova. 

Approuvez-vous les frappes menées en Syrie ?
Nombre de votes : 11731 *Sondage à valeur non scientifique

La Russie, qui "dénonce avec la plus grande fermeté" l'opération militaire occidentale, a fait savoir qu'elle convoque d'urgence une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

Une opération "légitime", "proportionnée" et "ciblée"

À lire aussi
Le président français s'est exprimé samedi matin sur le rôle de la Russie et de l'Allemagne dans les affaires internationales lors de la conférence de Munich sur la sécurité. diplomatie
Pour Macron, la Russie va "continuer à essayer de déstabiliser" les démocraties occidentales

Des frappes de précisions ont été menées, samedi 14 avril, pendant une heure contre le programme d'armement chimique de la Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. Le général américain, Joe Dunford, a tenu à préciser que les alliés avaient pris soin d'éviter de toucher les forces russes, mais que Moscou n'avait pas été averti à l'avance de l'intervention. 

L'opération militaire menée par les Etats-Unis, le Royaume Uni et la France est "légitime", "proportionnée et ciblée", a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. "L'escalade chimique en Syrie n'est pas acceptable", a ajouté Jean-Yves Le Drian au cours d'une déclaration à l'Elysée avec la ministre de la Défense Florence Parly. 

Le régime à Damas a de son côté, dénoncé l'opération militaire menée contre des cibles en Syrie estimant qu'elle était "vouée à l'échec". "L'agression tripartite contre la Syrie est une violation flagrante du droit international", a rapporté l'agence officielle Sana. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Syrie Armes chimiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants