1 min de lecture International

Syrie : mort d'un jihadiste franco-marocain originaire des Pyrénées-Atlantiques

Un jihadiste franco-marocain âgé de 30 ans et originaire d'un village près de Pau a été tué en Syrie ces derniers jours..

Des rebelles jihadistes du Front al Nosra, le 25 octobre 2013 près d'Alep (image d'illustration)
Des rebelles jihadistes du Front al Nosra, le 25 octobre 2013 près d'Alep (image d'illustration) Crédit : AFP / MAHMUD AL-HALABI
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le décès de Chaquir Maaroufi, dont la famille demeure à Mourenx, près de Pau, a été confirmé ce lundi 2 juin par le maire de cette commune de 7.000 habitants, Patrice Laurent. Selon lui, l'homme était parti de France depuis assez longtemps. Il a dit "connaître la famille sans la connaître".

Selon une source proche du dossier, le jihadiste avait un passé de délinquant, et après une condamnation, avait quitté la France pour le Maroc en 2011. Il serait parti en Syrie au deuxième semestre 2013.

Son frère présenté comme un islamiste radical

Selon une source distincte, à l'annonce de la mort du jihadiste, une trentaine de jeunes se sont réunis vendredi soir au pied de l'immeuble où habite sa famille. La famille et ces jeunes sont "ouvertement entrés en deuil", a précisé cette source.

Le franco-marocain tué en Syrie a plusieurs frères, dont l'un est connu comme étant un islamiste radical, a-t-on précisé par ailleurs, toujours de source proche du dossier, sans plus de précisions sur leur activité ou localisation.

300 Français sont partis en Syrie

Selon des chiffres cités fin avril par les autorités françaises, près de 300 jeunes Français seraient partis en Syrie et auraient participé à des combats, une centaine serait en transit à destination des régions tenues par la rébellion et une centaine d'autres serait déjà revenue de Syrie, et surveillée par les services anti-terroristes.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté en avril un plan contre les filières jihadistes vers la Syrie, avec notamment la mise en place d'une plateforme internet et d'un numéro vert destinés à signaler les candidats, potentiels ou avérés, à la "guerre sainte".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Société Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants