1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Séisme en Italie : "Il peut y avoir de gros dégâts" selon le sismologue Pascal Bernard
1 min de lecture

Séisme en Italie : "Il peut y avoir de gros dégâts" selon le sismologue Pascal Bernard

INVITÉ RTL - Le tremblement de terre de magnitude 6,6, qui a secoué le centre de l’Italie et Rome, est la répétition de fractures de failles.

Des bâtiments en ruine dans le village d'Amatrice, dans le centre de l'Italie, après un séisme de magnitude 6,2 le 24 août.
Des bâtiments en ruine dans le village d'Amatrice, dans le centre de l'Italie, après un séisme de magnitude 6,2 le 24 août.
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Séisme en Italie : "Il peut y avoir de gros dégâts" selon le sismologue Pascal Bernard
00:04:37
Anne Le Henaff & François Quivoron & AFP

Deux mois après le séisme qui avait fait 300 morts, la terre a encore tremblé dans le centre de l’Italie ce dimanche 30 octobre. Les secousses sismiques, de magnitude 6,6 sur l’échelle de Richter, ont touché Rome, la capitale, avec un épicentre dans la région de l’Ombrie, où les épisodes se répètent ces derniers jours.

"Il peut y avoir de gros dégâts dans une zone de 20-30 kilomètres de dimension, au nord de la zone déjà touchée, explique Pascal Bernard, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris. On pouvait penser que c’était une zone assez tranquille, mais en fait non. La faille est très segmentée dans cette région-là. Ce qu’il se passe depuis 1997, les failles cassent et font casser d’autres failles, morceaux par morceaux. Les répliques arrivent parce qu’elles sont déclenchées par le précédent séisme. Mais on parle plus de séisme en cascade."

La probabilité est forte dans le mois qui vient

Pascal Bernard, sismologue

Pour le moment, aucune victime n’est à déplorer. La plupart des habitants des villages alentours ont déjà été évacués, après deux secousses ressenties depuis le 26 octobre. "Depuis août, il restait des segments de faille. En reste-t-il dans les semaines, les mois ou les années à venir ? Il faudra analyser très finement les zones de ruptures. La probabilité est forte dans le mois qui vient. Mais on peut attendre des années", souligne Pascal Bernard.

À Norcia, bourg pittoresque situé dans la région de l'Ombrie, près de celle des Marches, des images de la télévision italienne montraient les habitants rassemblés sur l'une des places du village, entourés de couverture. Ces images montraient également plusieurs bâtiments effondrés, dont la basilique San Benedetto, construite à partir du XIVe siècle et à demie détruite.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.