1 min de lecture Catastrophe naturelle

Salvador : une coulée de boue fait au moins six morts et 35 disparus

La coulée de boue dévalant du volcan San Salvador a charrié des blocs rocheux et a tout dévasté sur son passage sur plusieurs kilomètres ce vendredi 30 octobre.

Des sauveteurs recherchent des disparus à la suite d'une coulée de boue au Salvador le 30 octobre 2020
Des sauveteurs recherchent des disparus à la suite d'une coulée de boue au Salvador le 30 octobre 2020 Crédit : Yuri CORTEZ / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Des pluies torrentielles se sont abattues sur le Salvador ces dernières heures, provoquant une coulée de boue à 15 km au nord de San Salvador, la capitale du pays. Selon les autorités, un premier bilan fait état de 6 morts et 35 disparus ce vendredi 30 octobre. Les recherches afin de retrouver des disparus sont coordonnées par 300 pompiers, policiers et militaires, a indiqué le ministère de l'Intérieur. 

"Environ 35 personnes sont portées disparues, six corps ont été retrouvés parmi la boue et les débris", a indiqué la police civile nationale (PNC) sur Twitter. Une cinquantaine de maisons ont été emportées par la coulée de boue survenue près de la ville de Nejapa, et 35 personnes réfugiées dans une église ont été évacuées de la zone sinistrée.
Des blocs rocheux, charriés par la coulée de boue descendue du sommet du volcan San Salvador, a tout dévasté sur plusieurs kilomètres. L'autoroute reliant la capitale au nord du pays a été coupée.

Un glissement de terrain sur la partie haute du volcan San Salvador, avait enseveli 160 maisons dans le quartier de Montebello, le 19 septembre 1982, causant la mort de plus de 300 personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Catastrophe naturelle Amérique latine Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants