1 min de lecture Maltraitance

Russie : un centre de désintoxication clandestin démantelé

Selon les enquêteurs, les "patients" étaient retenus prisonniers et battus. Le principal suspect est accusé d'enlèvement et séquestration en bande organisée. Il a été placé en résidence surveillée.

Policier russe à Moscou (2010)
Policier russe à Moscou (2010) Crédit : ANDREY SMIRNOV / AFP
AFP édité par La rédaction de RTL

Menottés à leurs lits, sévèrement battus... Des toxicomanes et alcooliques ont été retrouvés, par la police russe, retenus de force dans un centre de désintoxication clandestin en Sibérie. Le centre a été démantelé début juillet, des médicaments et armes à feu ont été saisis. Une procédure pénale pour "privation illégale de liberté" a été ouverte. 

Selon les enquêteurs, le directeur du centre, qui faisait la promotion active de son établissement dans la région, "n'avait pas de formation médicale". Les "patients" étaient enfermés dans les chambres, aux fenêtres munies de barreaux, sans pouvoir communiquer avec leurs proches. "Des poids étaient attachés à leurs pieds" racontent les enquêteurs.

Tout ça, pour la modique somme de 15.000 à 20.000 roubles, soit 212 à 283 euros. Ce type de centres de désintoxication n'est pas rare en Russie, provoquant parfois des accidents dramatiques. En mars 2016, 12 personnes sont mortes dans l'incendie d'un établissement, dont ils n'avaient pu s'échapper à cause des barreaux aux fenêtres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maltraitance Russie Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants