1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Roumanie : manifestations monstres contre le gouvernement et la corruption
1 min de lecture

Roumanie : manifestations monstres contre le gouvernement et la corruption

Le pays n'avait pas connu de manifestations d'une telle ampleur depuis la chute du communisme en 1989.

Des Roumaines manifestent contre le pouvoir et la corruption à Bucarest, le 31 janvier.
Des Roumaines manifestent contre le pouvoir et la corruption à Bucarest, le 31 janvier.
Crédit : DANIEL MIHAILESCU / AFP
Eléanor Douet & AFP

La Roumanie n'avait pas connu mouvement de telle ampleur depuis plus de vingt ans. Mercredi 1er février dans la soirée plusieurs dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues pour des manifestations d'une importance inédite depuis la chute du communisme en 1989, ont indiqué plusieurs médias nationaux. Selon ces médias, au moins 200.000 personnes sont descendues dans la rue à travers tout le pays, dont la moitié à Bucarest, pour dénoncer un décision du gouvernement social-démocrate.

Les manifestants s'opposent à l'adoption surprise, mardi soir, d'un décret d'urgence qui pourrait assouplir la législation anticorruption et ainsi mettre les hommes politiques à l'abri de certaines poursuites. En l'absence de chiffres des autorités, certains médias ont estimé le nombre de manifestants jusqu'à 300.000 dans toute la Roumanie. Les grandes villes de Cluj, Sibiu ou Timisoara ont également vu se former des rassemblements tout comme des localités de taille plus modeste.

Dans la capitale, le rassemblement s'est achevé par des incidents entre les forces de l'ordre et les derniers groupes de manifestants restés face au siège du gouvernement, place de la Victoire. Alors que la plupart des attroupements s'étaient dispersés, les forces de l'ordre ont essuyé des jets de pétards, de pierres, de bouteilles de la part de groupes isolés et ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène.

D'autres manifestants ont tenté de s'interposer aux cris de "sans violence" et "pas comme ça !". Un kiosque à journaux a pris feu. Selon le secrétaire d'État Raed Arafat, deux gendarmes et deux manifestants ont été légèrement blessés et transportés à l'hôpital. Un millier de gendarmes étaient déployés à Bucarest pour cette manifestation qui a commencé en début de soirée et a duré près de cinq heures, dans un froid glacial.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/