1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : le président malien quitte le Tchad pour le Mali

Ibrahim Boubakar Keita était présent à N'Djamena pour un sommet à cinq réunissant les pays du Sahel.

Ibrahim Boubakar Keita, le 21 octobre 2015, à Paris
Ibrahim Boubakar Keita, le 21 octobre 2015, à Paris Crédit : BERTRAND GUAY / POOL / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

En déplacement à N'Djamena pour une réunion régionale consacrée au terrorisme dans le Sahel, le président malien a quitté vendredi la capitale tchadienne à la suite de l'attaque d'un grand hôtel de Bamako. "Je déplore ce qui se passe au Mali. Les forces maliennes se sont déployées pour libérer les otages", a-t-il déclaré à la presse avant son départ pour l'aéroport. "Déjà quelques otages ont été libérés. Je lance un appel au calme et à la sérénité au peuple malien", a précisé Ibrahim Boubakar Keita

Le président "IBK" est parti après des entretiens à huis clos avec ses homologues du Tchad, de Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso, réunis en session ordinaire du G5-Sahel consacrée à la situation sécuritaire dans la région. Vendredi matin, l'hôtel Radisson à Bamako, prisé par la clientèle internationale, a été attaqué par des assaillants lourdement armés qui retenaient au départ 170 personnes. Au moins trois d'entre elles ont été tuées. Selon la télévision malienne, 80 personnes ont été libérées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Mali Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants