1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Primaire de la droite : l'UDI soutient Alain Juppé
3 min de lecture

Primaire de la droite : l'UDI soutient Alain Juppé

Dans une tribune publiée dans "Le Monde", Jean-Christophe Lagarde et quelque 600 élus ont appelé à voter pour Alain Juppé lors de la primaire de la droite.

Alain Juppé et Jean-Christophe Lagarde, en septembre 2015
Alain Juppé et Jean-Christophe Lagarde, en septembre 2015
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Sans grande surprise, Alain Juppé fait le plein de confiance au centre. Après avoir reçu le soutien du Parti Radical, le maire de Bordeaux peut dorénavant compter sur l'Union des démocrates indépendants (UDI). Si le président du parti, Jean-Christophe Lagarde, s'était retiré de la course à la primaire de la droite en mars dernier, ce dernier veut tout de même avoir son mot à dire dans cette élection. "Lors des élections municipales, départementales et régionales, nous avons permis de nombreuses alternances en additionnant nos différences avec la droite républicaine. L’élection de celui qui sera non seulement le leader des Républicains, mais aussi leur candidat à la présidentielle, ne peut donc nous laisser indifférents", écrit-il notamment dans une longue tribune cosignée dans le journal Le Monde

Et après plusieurs mois de suspense, Jean-Christophe Lagarde et quelque 600 élus centristes ont ouvertement appelé au vote lors de cette primaire de la droite. Leur candidat ? Alain Juppé. "Après avoir pris le temps de la réflexion, de la discussion, mais surtout de la confrontation des programmes (...) Nous, élus de l’UDI, appelons l’ensemble des citoyens à s’engager pleinement, à participer massivement et à voter pour Alain Juppé les 20 et 27 novembre prochain". Selon les termes utilisés dans la tribune, le maire de Bordeaux "incarne la force de l'optimisme nécessaire à toute évolution, la force du mouvement, de la réconciliation et du courage". 

Le programme doit respecter les valeurs humanistes, européennes, progressistes et sociales que nous incarnons

UDI

Un engagement politique affirmé dorénavant grâce à "un socle programmatique partagé" et "un positionnement politique clair pour construire une nouvelle majorité". "Le programme du candidat doit nécessairement respecter les valeurs humanistes, profondément européennes, progressistes et sociales que nous incarnons", expliquent les élus centristes. 

Le rejet du mythe de "l'homme providentiel"

Jean-Christophe Lagarde, mais également Laurent Hénart (président du Parti Radical), Philippe Vigier (président du groupe UDI à l'Assemblée nationale) et Aurélien Sebton (président de l'UDI Jeunes), ont notamment dressé les grandes lignes de leurs idées : refonder l'Europe, reconstruire un modèle social, relancer l'ascenseur social par l'éducation, promouvoir une écologie responsable, rétablir l'autorité de l'État ou encore s'engager dans le développement du continent africain.

À lire aussi

Mais les signataires de la tribune appellent aussi Alain Juppé à "fédérer". "S'agissant de la posture adoptée par le candidat, nous rejetons fermement tant le mythe de l'homme providentiel que le culte du parti unique. Notre candidat doit être convaincu que, pour transformer et adapter notre pays aux défi de la mondialisation, il faut fédérer pour construire, dialoguer pour décider et respecter pour apaiser (...) En somme, notre candidat doit pouvoir mettre en œuvre les conditions d’une véritable recomposition politique".

Le Parti Radical choisit également Juppé

Le soutien de l'UDI est le second de la journée après l'officialisation du Parti Radical. Comme on vous l'annonçait mardi 11 octobre, les membres du parti valoisien, plus vieux parti politique français, ont suivi les volontés de leur président Laurent Hénart. Au terme d'un comité exécutif, le maire de Nancy a ainsi affirmé que le parti "fera campagne avec Alain Juppé" car l'ancien premier ministre est "le plus à même de garantir l'alternance".

À cinq semaines du premier tour de la primaire de la droite, organisée le 20 et 27 novembre, ces nouveaux soutiens vont-ils permettre à Alain Juppé de consolider son avance ? Selon notre sondage Kantar Sofres-One Point, l'écart ne cesse de se creuser entre le maire de Bordeaux et Nicolas Sarkozy. Ainsi, 44% des personnes interrogées pronostiquent une victoire d'Alain Juppé à la primaire contre seulement 15% pour l'ancien président de la République.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/