1 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine 2016 : ultime bronca des anti Trump

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE 2/5 - Quelques délégués de différents états ont perturbé le début de la convention de Cleveland en interpellant le candidat républicain sur les règles de fonctionnement du rendez-vous.

Donald Trump, lors d'un meeting
Donald Trump, lors d'un meeting Crédit : JOHN GURZINSKI / AFP
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Dès la première après-midi, un grain sable est venue coincer la mécanique bien huilée de la convention de Cleveland, où le déroulé est négocié, précis, calibré. Quelques délégués de différents états, répartis un peu partout dans la salle, se sont mis à crier très fort pour réclamer un vote sur les règles de fonctionnement de la convention, comme s’ils espéraient empêcher la désignation de Trump. Certains se sont mis debout sur leur chaise pour se faire entendre. Gros moment de flottement dans la salle, les autres, fidèles au candidat, tentaient de couvrir la voix des contestataires avec des « USA, USA, USA ».

Le hiérarque du parti, sur scène, décontenancé, est revenu quelques minutes plus tard en proposant un vote par acclamation. Les anti Trump représentaient seulement 1/3 de la salle, c’était le chant du cygne pour les éléments disparates du mouvement Never Trump, qui a tenté en vain de se coaliser au printemps, en vain, pour bloquer la désignation du milliardaire. Ultime tentative, vaine et désespérée, vouée évidemment à l’échec, qui visait donc d’abord à prendre date, qu’il soit pas dit que tout le parti républicain s’est couché devant le milliardaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump Cleveland
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants