2 min de lecture Alimentation

Pourquoi le prix des glaces à la vanille pourrait flamber cet été

Le coût de la vanille de Madagascar s'envole à cause d'une mauvaise récolte en 2015. Cette hausse pourrait se répercuter sur les produits alimentaires à base de cet arôme, en particulier la glace.

Les amateurs de glace à la vanille pourraient bien enrager cet été. (image d'illustration)
Les amateurs de glace à la vanille pourraient bien enrager cet été. (image d'illustration)
116479248050822449794
Anne-Sophie Blot

Voilà une mauvaise nouvelle pour les gourmands. Il leur faudra peut-être réfléchir à deux fois avant de se gaver de glaces cet été. D'après le Guardian, le prix de la vanille de Madagscar s'envole à cause d'une mauvaise récolte de la part du principal producteur de l'île en 2015. Son prix a fait un bond de près de 150%. Selon Mintec, spécialiste de l'analyse des marchés, la vanille de Madagascar est ainsi passée de 75 € le kilo au début 2015 à 183 € le kilo en janvier 2016.
La vanille est la seconde épice la plus chère après le safran, en raison de son long et minutieux processus de culture qui nécessite beaucoup de main d'oeuvre. Comme l'explique le Guardian, les principaux producteurs de vanille de qualité alimentaire, connue sous le nom de vanille noire en raison de la couleur des gousses séchées, sont Madagascar, suivie par le Mexique et Tahiti. C'est la vanille de Madagascar que l'on retrouve dans la crème glacée. 

Les marchands de glace veulent vendre plus

Cette flambée des prix est donc problématique pour toutes les entreprises qui utilisent de la vanille, des boissons gazeuses aux gâteaux, ou encore dans les parfums. Ce sont avant tout les fabricants de glaces qui paieront la douloureuse, car c’est l’ingrédient le plus cher dans le processus de production. Selon le Guardian, certains seront obligés de répercuter l’augmentation des coûts sur les consommateurs.

Mais certains fabricants, comme la marque anglaise de crèmes glacées Oppo, ne se résignent pas. "Gérer la hausse des prix est un défi pour nous, mais nous n'avons pas changé de fournisseur. Si vous voulez vous battre contre des géants comme Unilever, vous avez besoin d’un produit incroyable. Nous allons vendre plus", explique Charlie Thuillier, le fondateur et directeur général de la marque. Pour Dave Bishop, le directeur de de la production de New Forest Ice Cream, difficile de duper les clients en trichant. "Vous pouvez sortir des saveurs de niche, mais la vanille sera toujours au dessus."

À lire aussi
Des chirurgiens effectuent une opération (illustration) santé
Chirurgie de l'obésité : 50.000 opérations par an en France, 3e pays au monde

Retour à la normale fin 2016

Heureusement, la prochaine saison de vanille malgache sera meilleure. La récolte, qui devrait être plus abondante notamment grâce à une bonne floraison, commencera en juin ou juillet, et sera prête à être expédiée en novembre. Les prix devraient donc commencer à baisser au dernier trimestre de l'année 2016. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Produit Importations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782600077
Pourquoi le prix des glaces à la vanille pourrait flamber cet été
Pourquoi le prix des glaces à la vanille pourrait flamber cet été
Le coût de la vanille de Madagascar s'envole à cause d'une mauvaise récolte en 2015. Cette hausse pourrait se répercuter sur les produits alimentaires à base de cet arôme, en particulier la glace.
https://www.rtl.fr/actu/international/pourquoi-le-prix-des-glaces-a-la-vanille-pourrait-flamber-cet-ete-7782600077
2016-03-30 00:05:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AaOVn5YeXFH00xCwqYfX3g/330v220-2/online/image/2016/0329/7782600158_une-glace-a-paris-image-d-illustration.jpg