1 min de lecture Évasion fiscale

"Panama Papers" : mis en cause, le cabinet Mossack Fonseca dénonce un "crime"

Le cabinet d'avocats panaméen dénonce une "attaque" contre le Panama après la divulgation de 11,5 millions de fichiers secrets qui révèlent les avoirs cachés, dans des paradis fiscaux.

Des billets de 500 euros
Des billets de 500 euros Crédit : AFP / Archives, Adrian Dennis
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

L'enquête réalisée par plus de 100 médias internationaux, dont Le Monde, sur des avoirs dans les paradis fiscaux de responsables politiques ou personnalités de premier plan est un "crime" et une "attaque" contre le Panama, a affirmé dimanche 3 avril le patron du cabinet d'avocats Mossack Fonseca, mis en cause dans cette affaire.

"C'est un crime, un délit", a déclaré Ramon Fonseca Mora, directeur et fondateur de Mossack Fonseca, après la divulgation de documents regroupés sous la dénomination "Panama Papers" et provenant de ce cabinet d'avocats panaméen. Les 11,5 millions de fichiers émanent des archives de ce cabinet, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore et s'étendent sur une longue période : de 1977 à 2015. Il s’agit de la plus grosse fuite d’informations jamais exploitée par des médias. 

Environ 1.000 ressortissants français

Ces fichiers révèlent que des anonymes mais aussi des chefs d'État, des sportifs et des célébrités sous le coup de sanctions internationales ont eu recours à des sociétés écrans pour dissimuler leurs actifs. Le Premier ministre islandais, des proches de Vladimir Poutine, dont le parrain de sa fille, mais aussi Lionel Messi, footballeur star du FC Barcelone bientôt jugé pour fraude fiscale, et Michel Platini, patron du foot européen, font partie des personnalités impliquées. 

À lire aussi
Des drapeaux de la Grande-Bretagne qui flottent devant Big Ben, à Londres. fiscalité
Évasion fiscale : quelles sont les destinations prisées par les évadés fiscaux ?

Pour Le Monde, qui ne s'étend pas pour le moment sur le nom des personnalités françaises présentes sur cette liste, douze chefs d'État ou de gouvernement, dont six en exercice, 128 dirigeants politiques et hauts fonctionnaires, 29 des 500 personnes les plus riches du monde et environ 1.000 ressortissants français utilisent des sociétés offshore au Panama.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Évasion fiscale Panama Exil fiscal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782668998
"Panama Papers" : mis en cause, le cabinet Mossack Fonseca dénonce un "crime"
"Panama Papers" : mis en cause, le cabinet Mossack Fonseca dénonce un "crime"
Le cabinet d'avocats panaméen dénonce une "attaque" contre le Panama après la divulgation de 11,5 millions de fichiers secrets qui révèlent les avoirs cachés, dans des paradis fiscaux.
https://www.rtl.fr/actu/international/panama-papers-mis-en-cause-le-cabinet-mossack-fonseca-denonce-un-crime-7782668998
2016-04-04 05:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yqasjLY2s8lMepqGmpKNrg/330v220-2/online/image/2016/0210/7781799371_des-billets-de-500-euros.jpg