1 min de lecture Pakistan

Pakistan : une mosquée chiite de Peshawar attaquée, 16 morts

Un groupe rebelle a attaqué ce vendredi une mosquée chiite de Peshawar, minorité religieuse régulièrement attaquée au Pakistan.

Des soldats pakistanais en poste au lendemain de l'attaque de l'école militaire de Peshawar, le 17 décembre 2014 (Illustration).
Des soldats pakistanais en poste au lendemain de l'attaque de l'école militaire de Peshawar, le 17 décembre 2014 (Illustration). Crédit : A Majeed / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Théâtre en décembre dernier d'une attaque ayant fait plus de 130 morts dans une école pour enfants de militaires, Peshawar connaît à nouveau ce vendredi 13 février une terrible attaque. Un groupe armé rebelle a pris d'assaut une mosquée chiite bondée à l'occasion de la grande prière hebdomadaire, faisant 16 morts et 67 blessés, selon les premiers bilan policier et hospitalier.

Cette attaque, qui s'est terminée dans l'après-midi, survient deux semaines après celle qui a fait 61 morts à Shikarpur (sud), également dans une mosquée chiite, minorité religieuse régulièrement attaquée au Pakistan par les extrémistes sunnites proches des talibans et d'Al-Qaïda.

Des grenades jetées contre la mosquée

Selon la police, trois hommes armés bardés de vestes d'explosives sont entrés dans l'enceinte de la mosquée Imamia en coupant des barbelés, avant de l'attaquer à la grenade.

"Un kamikaze s'est fait exploser à l'entrée de la mosquée, un autre a été abattu par la police et le troisième a été capturé avant d'être tué", a déclaré Nasir Durrani, inspecteur général de la police provinciale.

À lire aussi
Un officier de police scientifique près du London Bridge le 30 novembre 2019, suite à l'attaque terroriste survenu la veille. terrorisme
Attaque à Londres : le point sur la situation

L'attaque a tué 16 civils et blessé 67 autres, dont 8 se trouvaient dans un état grave, selon le dernier bilan des autorités et de l'hôpital proche qui a reçu les dépouilles.

L'attaque revendiquée par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP)

L'attaque a été revendiquée par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié d'Al-Qaïda et principal groupe rebelle du pays, qui a déclaré avoir ainsi voulu "venger la mort du docteur Usman", un combattant taliban condamné à mort pour avoir mené une attaque contre l'armée en 2009, et pendu en décembre dernier par les autorités.

"Le sang appelle le sang, et nous continuerons à nous venger durement" contre le gouvernement, a ajouté le porte-parole du TTP, Muhammad Khurasani, dans un communiqué publié après l'attaque de cette mosquée située à proximité de plusieurs bâtiments gouvernementaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pakistan Mosquée Asie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants