1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ouragan Maria : l'île américaine de Porto Rico peine toujours à se relever
1 min de lecture

Ouragan Maria : l'île américaine de Porto Rico peine toujours à se relever

REPLAY - Un mois après le passage de l'ouragan Maria, les 3,5 millions d'habitants de Porto Rico vivent toujours une situation humanitaire difficile, et même parfois tragique.

De l'aide acheminée par l'armée américaine sur l'île de Porto Rico, le 11 octobre 2017
De l'aide acheminée par l'armée américaine sur l'île de Porto Rico, le 11 octobre 2017
Crédit : AFP
Ouragan Maria : l'île américaine de Porto Rico peine toujours à se relever
02:45
Philippe Corbé & Loïc Farge

Porto Rico, frappé par l'ouragan Maria le 20 septembre qui a fait au moins 44 morts, panse toujours ses plaies. Moins de 20% des habitants ont de l'électricité. Plus d'un tiers des Porto-ricains ont encore du mal à avoir de l'eau courante et de l'eau propre. Ce sont des citoyens américains, ce n'est pas le Tiers-Monde. C'est l'équivalent de la population des Pays-de-la-Loire sur une île grande comme la Corse. Plus de huit sur dix sont sans électricité depuis près un mois. Plus d'un sur trois n'a pas d'eau pour boire, faire la cuisine ou se laver.

Après quinze jours de retard, pendant lesquels les Porto-ricains ont vraiment eu l'impression d'avoir été abandonnés par le reste de l'Amérique, les acheminements ont commencé à arriver par bateau : du carburant pour alimenter les générateurs électriques, de la nourriture, des cargaisons d'eau en bouteilles. Mais il est encore très difficile d'en trouver. Dès qu'un magasin est livré, les rayons se vident rapidement. Surtout beaucoup de villages isolés ne sont pas accessibles. Il y a des militaires qui portent des packs d'eau par hélicoptère.

Après avoir minimisé les dégâts, puis après avoir dit : "Vous savez, Porto Rico, c'est une île au milieu de l'océan, c'est compliqué", et après avoir insulté la maire de la plus grande ville qui appelait à l'aide, Donald Trump est allé sur place il y a dix jours. Mais il a pris les choses à la légère. Jeudi 12 octobre, le président américain a envoyé des tweets pour dire que les services de secours et l'armée, qui ont finalement envoyé des renforts, ne vont pas s'éterniser. À peine plus d'un tiers des Américains disent que l'administration Trump est à la hauteur de la crise : c'est moins que Georges Bush après l’ouragan Katrina en 2005

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/