1 min de lecture International

ONU : l'expulsion du Soudan de deux responsables est "inacceptable"

Les Nations unies ont protesté après la décision soudanaise d'expulser deux de leurs principaux représentants.

Ban Ki-Moon a demandé au Soudan d'annuler l'expulsion de ses responsables
Ban Ki-Moon a demandé au Soudan d'annuler l'expulsion de ses responsables Crédit : STAN HONDA / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

 Les Nations unies ont protesté jeudi auprès de Khartoum après la décision soudanaise d'expulser deux de leurs principaux représentants sur place et ont demandé au gouvernement soudanais d'annuler immédiatement cette décision jugée "inacceptable".

"L'ONU a émis une protestation officielle auprès du gouvernement soudanais à la suite de sa décision de réclamer le départ du pays de deux hauts responsables des Nations unies", a confirmé le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Khartoum doit "revenir sur cette décision"

Il n'a pas précisé les raisons éventuelles invoquées par Khartoum ni dans quel délai les deux responsables devront partir. Il s'agit du coordinateur de l'ONU et du programme humanitaire au Soudan, Ali Zaatari, et de la directrice pour le Soudan du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) Yvonne Helle.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "condamné la décision du gouvernement soudanais d'expulser" les deux responsables. Il l'a estimé "inacceptable", soulignant que les deux responsables onusiens accomplissaient leur mission "en conformité avec la charte de l'ONU".

À lire aussi
Carlos Ghosn Carlos Ghosn
États-Unis : Carlos Ghosn poursuivi pour avoir caché 140 millions de dollars de revenus

Il a demandé à Khartoum de "revenir immédiatement sur cette décision" et l'a enjoint de "coopérer pleinement avec toutes les entités de l'ONU présentes au Soudan".

Des tensions avec les organisations humanitaires

Cette décision de Khartoum survient alors que les tensions sont très vives entre les autorités soudanaises et la mission conjointe de maintien de la paix ONU-Union africaine au Darfour (Minuad).

Cette région de l'ouest du Soudan est en proie à des violences depuis le soulèvement en 2003 de rebelles contre le pouvoir central et les élites arabes. Elles ont fait plus de 300.000 morts et deux millions de déplacés, selon l'ONU.

L'expulsion de Zaatari et de Helle est la dernière d'une série d'incidents et tensions avec les organisations humanitaires ou internationales au Soudan. En avril, le gouvernement avait demandé à la patronne du Fonds des Nations unies pour la population au Soudan, l'Américaine Pamela DeLargy, de quitter le pays, l'accusant d'ingérence dans les affaires intérieures soudanaises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Soudan Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants