1 min de lecture ONU

ONU : coup d'envoi à la sélection du successeur de Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l'ONU achève son second et dernier mandat de cinq ans à la fin de l'année 2016.

Ban Ki-Moon en 2014 (illustration).
Ban Ki-Moon en 2014 (illustration). Crédit : STAN HONDA / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

L'Organisation des nations unies (ONU) a donné mardi le coup d'envoi à la succession de son secrétaire général Ban Ki-moon, qui terminera son mandat à la fin de l'année 2016. Les président du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale ont demandé pour la première fois aux pays membres de présenter dès que possible des candidats pour le poste dans une lettre conjointe. 

Le Conseil a fait savoir qu'il commencerait à "faire son choix d'ici à la fin juillet" et le rendra public afin que le futur élu puisse avoir "le temps de se préparer" à son nouveau poste. Dans la lettre, les présidents soulignent la parité de l'appel à candidature, puisque les femmes sont invitées "au même titre que les hommes" à se présenter et que la sélection tiendra compte d'une rotation géographique au nom d'une "diversité régionale". En tenant compte de ce dernier principe, le poste devrait revenir à l'Europe de l'Est après les mandats des Sud-Coréen et Ghanéen Ban Ki-moon et Kofi Annan

Si les huit derniers secrétaires généraux de l'ONU ont tous été des hommes, la missive précise que le portrait robot du prochain élu idéal combine "leadership, capacités de gestionnaire, longue expérience des relations internationales et talents diplomatiques, linguistiques et de communication". Le procédé devrait en outre être plus transparent que par le passé et respecter "clarté, transparence et égalité hommes-femmes", selon l'ambassadeur britannique  Matthew Rycroft. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ONU Ban Ki-Moon Succession
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants