1 min de lecture Nigeria

Nigeria : Boko Haram égorge deux personnes dans le village du nouveau chef de l'armée

Deux personnes ont été assassinées lundi dans le village du chef de l'armée nationale, lors d'une attaque attribuée à Boko Haram.

Borno, au Nigeria, est l'un des trois États les plus durement touchés du pays
Borno, au Nigeria, est l'un des trois États les plus durement touchés du pays Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

L'acte est certainement symbolique, bien que rien de prouve un lien de cause à effet. Lundi, des dizaines de combattants de Boko Haram ont investi le village de Buratai, dans le nord-est du Nigeria, d'où est originaire le nouveau chef de l'armée nommé par le président Muhammadu Buhari il y a quelques jours. Les islamistes ont ouvert le feu au hasard, forçant les habitants à se réfugier dans la brousse avant d'égorger deux personnes et d'incendier une trentaine de maisons. "Ils ont tué deux personnes dans leur fuite et brûlé plus de 30 maisons", a ainsi constaté un habitant du village du général Tukur Yusuf Buratai. 

L'assaut a été confirmé par un milicien de la région qui a également fait état du même bilan. Au mois d'avril, Buratai avait déjà été la cible du groupe relié à l'État islamique qui avait assassiné 20 personnes et brûlé près de la moitié du village meurtri. Depuis 2009, les affrontements entre les forces nigérianes ont fait plus de 15.000 morts et causé le déplacement d'un millions et demi de personnes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nigeria Boko Haram Assassinat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants