1 min de lecture Police

Mort de George Floyd : les hackers d'Anonymous ont-ils attaqué le site de la police de Minneapolis ?

VU DANS LA PRESSE - Le site de la police et de la mairie de Minneapolis ont été inaccessibles pendant plusieurs heures. Qui se cache derrière cette attaque ciblée ?

Un manifestant portant le masque de Guy Fawkes, adopté comme symbole des Anonymous, lors d'une manifestation contre la corruption et les inégalités à Londres en novembre 2014.
Un manifestant portant le masque de Guy Fawkes, adopté comme symbole des Anonymous, lors d'une manifestation contre la corruption et les inégalités à Londres en novembre 2014. Crédit : ATTILA KISBENEDEK / AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Les sites de la police de Minneapolis ainsi que celui de la mairie étaient impossibles d'accès dans la soirée de samedi 30 mai, selon plusieurs utilisateurs. Rapidement, la nouvelle a fait le buzz sur internet. Et si le collectif d'hackers Anonymous était à l'origine de ces attaques ciblées ? 

C'est fort probable. Deux jours plus tôt, une page Facebook a publié une vidéo au nom du groupe, relève Variety. Un homme portant un masque de Guy Fawkes, la marque de fabrique des Anonymous, et la voix modifiée par ordinateur met en garde la police de Minneapolis : le collectif "exposera vos nombreux crimes au monde entier"

"Le meurtre brutal de George Floyd cette semaine n'est que la partie émergée de l'iceberg", ajoute-t-il. Les auteurs de la vidéo affirment que "193 personnes ont été tuées par la police au Minnesota"

Forte contestation aux États-Unis

La mort de George Floyd a suscité une vague de colère aux États-Unis, après qu'une vidéo de ses derniers instants a été diffusée. On y voit cet Afro-américain supplier et dire qu'il ne peut plus respirer, tandis qu'un policier, Derek Chauvin, continue d'appuyer son genou sur son cou. Visiblement, les hackers ont voulu participer au mouvement de contestation. 

À lire aussi
Le siège de la DGSE, à Paris (illustration) justice
Deux ex-agents secrets français soupçonnés de trahison en faveur de la Chine

Le compte Twitter @LatestAnonNews, qui assure être alimenté par des membres d'Anonymous, était inactif depuis 2018. S'il n'a pas encore revendiqué l'attaque, ces dernières heures, il a retweeté des messages qui suggéraient que le collectif de hackers était à l'origine de l'attaque. Dans son dernier tweet, on remarque également le hashtag "GeorgeFloydProtests".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police États-Unis Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants