1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mistral : Lavrov rappelle ses "obligations" à Paris
1 min de lecture

Mistral : Lavrov rappelle ses "obligations" à Paris

Après les déclarations de Jean-Yves Le Drian au sujet des Mistral ce vendredi matin, son homologue russe Serguei Lavrov répond que la France "doit remplir toutes ses obligations".

Serguei Lavrov déclare par ailleurs en avoir "marre de cette question" sur les Mistral (archives).
Serguei Lavrov déclare par ailleurs en avoir "marre de cette question" sur les Mistral (archives).
Crédit : ALEXANDER NEMENOV / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Paris "doit remplir toutes ses obligations" pour la livraison à la Russie du navire de guerre Mistral qui a été construit en France, a déclaré ce vendredi 5 décembre le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov.

"J'en ai marre de cette question. C'est un problème de réputation pour la France. Ils doivent remplir toutes leurs obligations selon le contrat", a-t-il déclaré à propos de la décision française de conditionner la livraison de ce navire, très critiquée par les Etats-Unis, à des progrès vers une solution de la crise ukrainienne.

On pourrait ne jamais livrer. Il faut que les Russes se rendent compte de cette situation.

Jean-Yves Le Drian

Plus tôt ce vendredi, sur BFMTV, le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian avait répété : "pour l'instant on ne livre pas". "On pourrait ne jamais livrer. Il faut que les Russes se rendent compte de cette situation".

Ecorché du navire de guerre Mistral, dont la France a reporté la livrason à la Russie.
Ecorché du navire de guerre Mistral, dont la France a reporté la livrason à la Russie.
Crédit : PLD/DMK/FH K. TIAN/P. DEFOSSEUX / AFP

Avant cela, François Hollande avait annoncé fin novembre le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison du premier Mistral commandé par Moscou, considérant "que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permet toujours pas" cette livraison.

À lire aussi

Premier d'une série de deux Mistral, le Vladivostok devait initialement être remis à Moscou mi-novembre, dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros signé en juin 2011 entre la Russie et le constructeur naval français DCNS, sous l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.