1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Vol MH370 : les enquêteurs et experts réunis à Paris avant le début de l'expertise
2 min de lecture

Vol MH370 : les enquêteurs et experts réunis à Paris avant le début de l'expertise

Alors que l'analyse du fragment d'aile de Boeing 777 découvert à La Réunion doit être réalisée dès ce mercredi, juge, gendarmes et experts aéronautiques français et malaisiens se réunissent ce lundi 3 août à Paris afin de coordonner leur action dans l'enquête sur vol MH370 de la Malaysia Airlines.

Le débris a été retrouvé sur la commune de Saint-André, à l'est de l'île de la Réunion
Le débris a été retrouvé sur la commune de Saint-André, à l'est de l'île de la Réunion
Crédit : YANNICK PITOU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'expertise du débris d'avion n'a pas encore commencé et pourtant des experts et un représentant de la justice malaisienne sont arrivés ce lundi 3 août au palais de justice de Paris pour participer à une réunion avec le juge, des experts et  des gendarmes français chargés de l'enquête sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

L'analyse du fragment d'aile, appelé flaperon, retrouvé sur une plage de La Réunion doit établir s'il s'agit bien d'un reste du MH370 disparu mystérieusement le 8 mars 2014 avec 239 personnes (dont 153 Chinois) à bord. La trace de ce vol Kuala Lumpur-Pékin avait été perdue au-dessus de l'océan Indien après qu'il eut bifurqué de son plan de vol pour une raison non élucidée.

La seule certitude pour le moment est que le fragment d'aile, appelé flaperon, est bien celui d'un Boeing 777. "Ça a été vérifié par les autorités françaises avec le constructeur Boeing, le NTSB américain (l'agence de sécurité des transports, ndlr) et l'équipe malaisienne", a confirmé le ministère malaisien des Transports.
Mais comment savoir si ce morceau d'aile provient bien du Boeing 777 de la Malaysia Airlines ?  “Si on voit de la peinture rouge, on saura que c'est une compagnie qui peint ses avions en rouge", indique à l’AFP l'ancien directeur des essais de la Direction générale de l'armement (DGA), Pierre Bascary.  "De même, la compagnie aérienne peut avoir ajouté des inscriptions pour la maintenance du type "Ne pas marcher". Selon la formule utilisée et la façon d'écrire, cela donne aussi une idée de l'origine de l'avion”, poursuit-il .

L'avionneur américain Boeing va d'ailleurs dépêcher une équipe "technique" pour participer à l'expertise à Toulouse en compagnie de représentants français, malaisiens, chinois et américains. "La pièce sera expertisée avec les moyens modernes physiques et chimiques et notamment avec un microscope à balayage électronique qui peut grossir jusqu'à 100 000 fois, afin de comprendre les ruptures locales de la pièce", comment elle a été abîmée, explique  Pierre Bascary.

À lire aussi

"Il ne faut pas attendre des miracles"


Au-delà de l'identification du vol, les analyses du débris pourront-t-elles permettre de comprendre ce qui s'est passé ? Le scénario de la catastrophe a peu de chance d'être élucidé selon les experts. "Il ne faut pas attendre des miracles de cette analyse", insiste l'ancien directeur du BEA Jean-Paul Troadec. Pour tirer des conclusions, "il faudrait que la pièce ou les pièces retrouvées soient au centre de l'accident, et c'est loin d'être certain”, assure Pierre Bascary. “Il peut y avoir un incendie de cabine, un problème sur les commandes de vol, qui causent le crash de l'avion mais ne créent pas de dommage direct sur toutes les surfaces
portantes de voilure”, poursuit-il.
 
Dans un lieu non précisé, la délégation malaysienne et les enquêteurs devraient faire le point ce lundi sur les découvertes du flaperon et de morceaux d'une valise, expertisée, elle, dans un laboratoire de région parisienne. Ils devraient également évoquer les modalités de coopération judiciaire. La justice française s'est saisie de l'affaire car quatre des 239 victimes sont françaises.

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.