1 min de lecture Crash vol MH17

MH17 : la Russie met son veto, l'Ukraine promet tout de même la justice

Après le veto russe à l'établissement d'un tribunal spécial pour juger des responsabilités dans le crash du vol MH17, le président ukrainien a promis que les proches des victimes obtiendraient la justice.

Les débris du vol MH17, abattu le 28 juillet 2014 alors qu'il survolait l'Ukraine.
Les débris du vol MH17, abattu le 28 juillet 2014 alors qu'il survolait l'Ukraine. Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Ce mercredi, lors du vote d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU pour l'établissement d'un tribunal spécial chargé de juger des responsabilités dans le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines abattu en juillet 2014, la Russie a déposé un veto qui n'arrêtera guère l'Ukraine. Alors que les résultats étaient probants (11 votes pour, 3 abstentions et le veto russe), le président ukrainien a promis sur sa page Facebook que "l'Ukraine ne s''arrêtera pas là. Les coupables doivent être punis. C'est notre devoir envers les victimes et leurs familles". 

Depuis plus d'un an, la Russie et l'Ukraine se rejettent la responsabilité du drame, l'Ukraine accusant la Russie d'avoir fourni aux rebelles pro-russes le missile qui aurait abattu le vol, la Russie incriminant pour sa part les forces armées ukrainiennes. Le tribunal, qui ne verra donc pas le jour, était souhaité par la Malaisie, les Pays-Bas, l'Australie, l'Ukraine et la Belgique, soit les cinq pays chargés de l'enquête. La résolution était également soutenue par Washington, Londres et Paris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash vol MH17 Crise ukrainienne Ukraine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants