1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mexique : la justice certaine de la mort des 43 étudiants disparus
1 min de lecture

Mexique : la justice certaine de la mort des 43 étudiants disparus

Les proches des 43 étudiants disparus refusent de croire qu'ils ont été tués par le crime organisé comme l'affirme la justice.

La balance de la justice
La balance de la justice
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre de la Justice mexicaine, Jesus Murillo Karam, a annoncé ce mardi 27 janvier, que les autorités avaient acquis la "certitude" que les 43 étudiants disparus en septembre dans le sud du pays avaient été assassinés par des tueurs du crime organisé.

L'enquête, qui inclut les déclarations de près d'une centaine de détenus et des éléments matériels, "nous donne la certitude légale que les élèves enseignants ont été tués dans les circonstances décrites", à savoir leur enlèvement par des policiers locaux et leur meurtre par des membres d'un cartel, a déclaré le ministre au cours d'une conférence de presse.

Enlevés, tués, incinérés puis jeter dans la rivière

Les aveux de détenus et les expertises "nous ont permis de faire une analyse logique des causes et de parvenir, sans aucun doute possible, à la conclusion que les étudiants ont été privés de leur liberté, puis qu'on leur a ôté la vie, avant de les incinérer et de les jeter dans la rivière San Juan, dans cet ordre", a dit le ministre. "C'est cela la vérité historique", a-t-il affirmé.

Jusqu'à présent, les autorités judiciaires considéraient comme disparus les élèves enseignants de l'école normale d'Ayotzinapa, victimes d'une attaque armée de la part de policiers corrompus d'Iguala, ville de l’État de Guerrero, puis remis à des tueurs du cartel de trafiquants de drogue des Guerreros Unidos.

Un scénario que refuse les parents des victimes

À lire aussi

Les parents des victimes, qui ont manifesté lundi avec plusieurs milliers de personnes à Mexico, refusent d'accepter le scénario présenté par les autorités judiciaires et craignent que le gouvernement ne déclare clos le dossier de l'affaire qui a horrifié le Mexique et la communauté internationale.

Pour le moment, les experts du laboratoire autrichien d'Innsbruck n'ont pu identifier les restes que d'un seul des 43 étudiants et les proches des victimes affirment qu'ils ont encore l'espoir de retrouver les 42 autres.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/