1 min de lecture Serbie

Massacre de Srebrenica : le Premier ministre serbe touché par un jet de pierre

Le Premier ministre serbe a dû être évacué après avoir été hué, visé par des jets de pierre, dont l'une l'a touché à la tête.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic quitte les cérémonies en mémoire du massacre de Srebrenica après avoir reçu des pierres.
Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic quitte les cérémonies en mémoire du massacre de Srebrenica après avoir reçu des pierres. Crédit : ELVIS BARUKCIC / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les cérémonies du 20e anniversaire du massacre de Srebrenica ne se sont pas déroulés sans heurts pour le Premier ministre serbe, arrivé sur les lieux samedi matin. Hué, visé par des jets de pierres, il a été touché à la tête et a dû être évacué.

Aleksandar Vucic, venait de déposer une fleur devant un monument portant les noms des plus de 6.200 victimes identifiées et enterrées au mémorial lorsque la foule a commencé à scander Allah Akbar (Dieu et grand) et à lancer des pierres dans sa direction. Entouré de ses gardes du corps, le Premier ministre a réussi à quitter le mémorial en courant tandis que par hauts-parleurs, les organisateurs lançaient des appels au calme.

Les lunettes du Premier ministre serbe cassées

Le Premier ministre serbe a été touché à la tête. "La délégation dirigée par Aleksandar Vucic a quitté la cérémonie après une attaque au cours de laquelle le Premier ministre a été touché à la tête par un jet de pierre et que ses lunettes ont été cassées", a rapporté l'agence officielle Tanjug citant des correspondant à Srebrenica.

La Serbie refuse obstinément d'accepter qu'un génocide a été perpétré. Une position qui attise les tensions sur la scène politique internationale et empoisonne les relations entre la Serbie et la Bosnie.

Une attaque "contre toute la Serbie" pour Belgrade

À lire aussi
Marche en l'honneur de Brice Taton à Toulouse, le 4 octobre 2009 assassinat
Affaire Brice Taton : un des meurtriers du supporter du TFC assassiné à Belgrade

L'incident a été considéré comme "une attaque contre la Serbie", selon le chef de la diplomatie serbe.

"Le Premier ministre s'est comporté en homme d'État en décidant d'aller s'incliner devant les victimes(...). C'est une attaque non seulement contre Vucic mais contre toute la Serbie et sa politique de paix et de coopération régionale", a déclaré Ivica Dacic dans un communiqué.

>
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Serbie Bosnie Massacre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants