1 min de lecture Prise d'otages

Man Haron Monis : le preneur d'otages était adepte de la magie noire

REPLAY - Le preneur d'otages du café Lindt à Sydney a été identifié comme Man Haron Monis, un extrémiste qui s'autoproclamait guide spirituelle et pratique de la magie noire.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Man Haron Monis : le preneur d'otages était adepte de la magie noire Crédit Image : The Sydney Morning Herald | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Julie Michard

Le preneur d'otages du café Lindt, survenu ce 15 décembre à Sydney en Australie, a été identifié par les médias comme étant Man Haron Monis, un "cheikh" autoproclamé d'origine iranienne au passé judiciaire chargé. Les autorités ont évoqué son instabilité mentale couplée à une "attirance pour l'extrémisme". 

Un mage, spécialiste de cartomancie

Man Haron Monis est un personnage illuminé qui, ces dix dernières années, avait plusieurs fois créé le scandale. Âgé de 49 ans et d'origine iranienne, réfugié en Australie depuis 1996, cet homme défraie tout d'abord la chronique en se présentant comme un mage, spécialiste de cartomancie et de magie noire.

Il va ensuite endosser les habits des religieux chiites, se fait appeler Sheikh Haron, et s'autoproclame guide spirituel. Au nom d'un islam de plus en plus radical, il adresse des lettres insultantes aux familles des soldats australiens morts en Afghanistan. Il accuse notamment ces militaires d'être des tueurs d'enfants, et il revendique haut et fort sa croisade devant les caméras.

Un passé judiciaire

"Je fais tout ça pour la sécurité de l'Australie, je veux la paix, pas la guerre", s'exclamait alors Maron Monis . Il sera condamné à 300 heures de travail d'intérêt général. La justice venait de le poursuivre pour une agression sexuelle et complicité de meurtre sur son ex-femme. La prise d'otages du café Lindt devait être son ultime coup d'éclat. Un homme, selon son avocat, qui n'avait plus rien à perdre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages Sydney Australie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants