1 min de lecture Conflit israélo-palestinien

Statut de Jérusalem : Mahmoud Abbas n'acceptera "aucun plan" de paix américain

La déclaration du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas intervient après que le président des États-Unis Donald Trump a déclaré reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Mahmoud Abbas et Emmanuel Macron, le 22 décembre 2017 à Paris
Mahmoud Abbas et Emmanuel Macron, le 22 décembre 2017 à Paris Crédit : FRANCOIS MORI / POOL / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
et AFP

Fin de non recevoir. Mahmoud Abbas rencontrait Emmanuel Macron vendredi 22 décembre à Paris. À l'issue de son entretien avec le chef de l'État, le président de l'Autorité palestinienne a adressé un message clair à Donald Trump, expliquant que les Palestiniens n’accepteront "aucun plan" de paix à l'initiative des États-Unis au Proche-Orient.

Une déclaration qui intervient quelques jours après la décision de Donald Trump à propos de Jérusalem. Le 6 décembre, le milliardaire a reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël. Jusque lors, les États-Unis, alliés historiques d'Israël, respectaient le principe du plan de partage de la ville sainte.

Jeudi 21 décembre, l'Assemblée générale des Nations unies a largement condamné cette prise de position du président américain. 128 États-membres sur les 193 que compte l'Assemblée ont voté contre la déclaration de Donald Trump..

À lire aussi
Des Palestiniens traversent le point de passage d'Erez, au nord de la bande de Gaza, le 27 août 2018 conflit israélo-palestinien
Gaza : Israël ferme son seul point de passage pour les personnes


Le plan de paix pour la région doit être présenté par les États-Unis au cours du printemps 2018. D'ores et déjà, Mahmoud Abbas a refusé de rencontrer Mike Pence, vice-président des États-Unis, lors de son prochain voyage au Proche-Orient.

Emmanuel Macron a également pris - prudemment - position sur le sujet, en estimant que les États-Unis sont dorénavant "marginalisés" dans ce dossier. Il n'a toutefois pas tranché la question du rôle de la France dans cette crise, laissant en suspens un éventuel leadership que pourrait endosser l'Hexagone. 

"Pas d'alternative à la solution des deux États", rappelle Macron

"Décider unilatéralement de reconnaître la Palestine est-il efficace ? Je ne crois pas. Car ce serait une réaction" à la décision américaine "qui a provoqué des troubles dans la région", a étayé le président de la République. Emmanuel Macron se rendra en Israël et dans les territoires palestiniens au cours de l'année 2018. 

"Il n'y a pas d'alternative à la solution des deux États, et pas de solution sans accord entre les parties sur Jérusalem", a-t-il également déclaré, poursuivant la position historique de la France à l'égard du conflit israélo-palestinien. Solution jusque-là privilégiée par les prédécesseurs de Donald Trump.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conflit israélo-palestinien Mahmoud Abbas Palestine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791543253
Statut de Jérusalem : Mahmoud Abbas n'acceptera "aucun plan" de paix américain
Statut de Jérusalem : Mahmoud Abbas n'acceptera "aucun plan" de paix américain
La déclaration du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas intervient après que le président des États-Unis Donald Trump a déclaré reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.
https://www.rtl.fr/actu/international/mahmoud-abbas-n-acceptera-aucun-plan-de-paix-americain-apres-que-trump-ait-reconnu-jerusalem-comme-capitale-d-israel-7791543253
2017-12-22 16:55:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_rRnSok8ofipor4dG9huKg/330v220-2/online/image/2017/1222/7791543425_mahmoud-abbas-et-emmanuel-macron-le-22-decembre-2017-a-paris.jpg