1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les forces égyptiennes tuent par erreur des touristes mexicains
1 min de lecture

Les forces égyptiennes tuent par erreur des touristes mexicains

La police et l'armée égyptiennes ont tué, dimanche 13 septembre, 12 personnes, des touristes mexicains et des Égyptiens en prenant pour cible par erreur leurs voitures.

Des soldats égyptiens (illustration)
Des soldats égyptiens (illustration)
Crédit : KHALED DESOUKI / AFP
Arièle Bonte & AFP

La police et l'armée égyptiennes pourchassaient des jihadistes dans l'ouest de l'Egypte. Elles ont alors pris pour cible des voitures et ont tué 12 personnes, parmi lesquelles des touristes mexicains et des citoyens égyptiens qui les accompagnaient, a annoncé le ministère de l'Intérieur, ce dimanche 13 septembre.
"Les forces conjointes de la police et de l'armée, qui pourchassaient des terroristes à Wahat, dans le désert occidental, ont ouvert le feu par erreur sur quatre pick-up qui transportaient des touristes mexicains", peut-on en effet lire dans un communiqué du ministère de l'Intérieur égyptien. Au total, 12 personnes ont perdu la vie, et 10 sont blessées, selon le ministère. Elles se trouvaient "dans une zone qui n'était pas autorisée aux touristes", ajoute le communiqué. 

Le ministère ne précise pas le nombre de Mexicains tués, ni si les voitures ont été atteintes par des tirs d'armes automatiques, d'artillerie ou des bombardements aériens. Dans l'après-midi, l'EI en Egypte avait affirmé dans un communiqué qu'il avait "résisté à une opération de l'armée dans le désert occidental" ce dimanche 13 septembre.

Une enquête ouverte

Après cette annonce du Caire, le gouvernement mexicain a confirmé la mort d'au moins deux de ses citoyens "dans un grave accident en Égypte". Le président mexicain Enrique Peña Nieto a également demandé au Caire l'ouverture d'une "enquête approfondie" sur ce drame, dans lequel au moins cinq Mexicains ont également été blessés. 

Un repaire d'État islamique

Le désert de l'Ouest égyptien, très prisé par les touristes, est aussi l'un des repaires de groupes jihadistes, dont la branche égyptienne de l'Etat islamique. Elle y avait d'ailleurs décapité en août dernier un jeune Croate, travaillant pour une compagnie française. État islamique y commet également de nombreux attentats contre les forces de sécurité dans tout le pays.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/