1 min de lecture Irak

Les Etats-Unis envisagent d'envoyer des troupes supplémentaires en Irak

Les Etats-Unis pourraient envoyer "un peu moins de 300" soldats américains supplémentaires en Irak.

Des frappes américaines sur à Mossul en Irak, le 17 août 2014.
Des frappes américaines sur à Mossul en Irak, le 17 août 2014. Crédit : AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Pentagone envisage d'envoyer "un peu moins de 300" soldats américains supplémentaires en Irak à la demande du département d'Etat, a indiqué un haut responsable américain sous le couvert de l'anonymat mercredi.

Ces troupes supplémentaires, qui devraient aider à protéger les installations diplomatiques américaines, porteraient à environ 1.150 le nombre de soldats et de conseillers militaires américains présents en Irak, alors que le pays fait face aux jihadistes de l'Etat islamique (EI).

Interrogée sur la requête de son ministère, Marie Harf, une porte-parole de la diplomatie américaine, a dit ne pas être au courant de cette information.

A l'heure actuelle, près de 850 soldats et conseillers militaires se trouvent en Irak, un peu plus de deux ans et demi après le retrait des troupes américaines du pays.

À lire aussi
Gagner la guerre serait de mettre fin au mode de gouvernement selon le commandant responsable des offensives contre les djihadistes terrorisme
Six Français sur 10 partis faire le jihad en Afghanistan, Bosnie ou Irak ont récidivé

Ils ont pour mission de protéger le personnel et les bâtiments diplomatiques américains et d'épauler l'armée irakienne et les forces kurdes des peshmergas contre les extrémistes sunnites, auteurs d'une fulgurante avancée dans le nord de l'Irak depuis début juin.
En outre, les forces aériennes américaines ont procédé à 84 frappes contre l'EI depuis le 8 août dans le nord de l'Irak, dont la majorité étaient destinées à protéger le barrage stratégique de Mossoul.à la demande du département d'Etat, a indiqué un haut responsable américain sous le couvert de l'anonymat mercredi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak États-Unis Amérique du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants